VIDÉO – Un café avec… Constance Guimont

Notre dernière entrevue vidéo de la série « Un café avec … », qui a pour but de présenter les candidats de l’élection du lundi 1er octobre 2018, a été enregistrée la semaine dernière. Elle met en vedette Mme Constance Guimont, représentante du parti émergent Citoyens au pouvoir.

Native de la région d’Abitibi-Témiscamingue, Constance Guimont y a fait ses étude primaires, et classiques dans une institution dirigée par des religieuses. Par la suite dans la ville de Québec, elle a mené une carrière de plusieurs années à son compte dans le domaine de l’hébergement d’étudiants étrangers. « J’ai appris beaucoup des étudiants étrangers, raconte-t-elle, qui venaient de tous les continents ».

Mme Guimont est mère d’un fils et grand-mère de « trois beaux petits-enfants ». Elle réside actuellement à Saint-Raymond.

Elle a donné du temps comme bénévole étant plus jeunes. « Mais depuis plusieurs années, je m’adonne à l’écriture, ce qui occupe beaucoup de mon temps », dit-elle. Elle consacre son écriture aux grands auteurs et à leur philosophie.



Les qualités d’une bonne députée ? Pour Constance Guimont, la valeur première est celle de l’intégrité, et la vérité. Intégrité d’esprit, intégrité dans tout le processus politique.

Le rôle du député est que « les citoyens m’amènent leur vérité, et ensuite je suis leur représentante et je dois propager leur réalité. Ce qu’ils me disent, je dois le répéter ». En outre, Citoyens au pouvoir prone un mandat d’élu unique, « afin d’éviter le carriérisme politique ».

De son propre aveu, la candidate de Citoyens au pouvoir n’est pas engagée en politique depuis très longtemps. « Ça fait un mois et demi que je connais ce parti, j’ai lu leur plateforme et j’essaie de la comprendre », explique-t-elle.

Avant de se porter candidate, elle s’intéressait à la chose politique. « Sauf que depuis des années, signale-t-elle, je trouve qu’il y a des répétitions, c’est toujours du pareil au même, et le citoyen est encore un peu mis de côté, ce sont les élus qui décident pour le citoyen. Nous on voudrait que ça soit le citoyen qui gouverne ».

Pour elle, les enjeux dans Portneuf sont déjà connus, sauf l’environnement dont on parle moins. « Dans les grands enjeux actuels, on en parle pas suffisamment » , conclut-elle.

Texte et entrevue : Gaétan Genois
Réalisation : Guillaume Rosier

Voir les autres vidéos : Vincent Caron (CAQ)Philippe Gasse (PLQ)Christian Hébert (PQ), Guy Morin (PCQ)Odile Pelletier (QS)