Emy boutique et confection: Des couturières sans limites

Emy boutique et confection: Des couturières sans limites

SAINT-RAYMOND | Depuis le début de l’ouverture de sa boutique Emy boutique et confection, Émilie Therrien n’a pas peur de relever des défis. Des jaquettes de dentiste aux couvre-visages, rien de semble venir à bout de la couturière. Alors, lorsqu’on l’a contacté pour concevoir des caches G-tube, c’est sans hésitation que Mme Therrien a voulu se lancer dans cette nouvelle aventure.

« C’est une maman de Saint-Raymond qui nous a contactés pour en faire pour sa fille. La couturière qu’elle avait [avant] n’en faisait plus. Donc, on a pris le modèle et on a commencé à travailler là-dessus avec elle », explique la couturière.

C’est en partageant ensuite sur Facebook le résultat de ses caches G-tube qu’un effet boule de neige s’en est suivi. « Lorsqu’une amie l’a partagé sur un autre site, on s’est ramassé avec beaucoup de personnes intéressées », indique-t-elle.

Depuis ce moment, Mme Therrien et son assistante confectionnent toutes les semaines ces petits tampons en tissus qui permettent entre autres aux enfants ayant une gastrostomie de protéger leurs vêtements d’éventuels écoulements.

Un produit à un autre niveau

Les deux couturières ont également étudié les caches G-tube qui sont remis dans les hôpitaux. « On l’a apporté à un autre niveau, justement de qualité de confection et d’absorption pour éliminer toutes les problématiques qui pourraient y avoir [par rapport] à l’infection et l’humidité autour du tube », précise Mme Therrien.

Crédit: Courtoisie, Emy boutique et confection

Un défi qui amène cette dernière à en apprendre toujours un peu plus chaque jour. « Pour nous c’est nouveau, on est encore en apprentissage. Tantôt, on parlait des grosseurs de tubes, on vient d’apprendre qu’il y avait quelques grosseurs de tube et que ça se jouait en millimètre. Parfois, si le tube est juste un peu plus gros et que le cache-bouton est serré ça peut être irritant et inconfortable pour l’enfant », renchérit la couturière.

« C’est sûr qu’on est en constante évolution, mais on est bien contente de notre produit », confie-t-elle.

Des caches G-Tube pour une école

Mme Therrien a même produit des caches G-tube pour des enfants allant dans une école spécialisée de Québec. « C’est une connaissance de Saint-Raymond, nos deux enfants allaient à la même garderie quand ils étaient plus jeunes […] et elle travaille à cette école-là. Quand elle a vu passer ça sur Facebook elle m’a écrit qu’elle était intéressée de voir avec l’école s’il pouvait se débloquer un budget pour pouvoir en acheter », mentionne la couturière.

Les deux couturières ont donc mis sur pied une campagne de financement sur leur page Facebook en invitant les gens à payer un cache G-tube pour chacun des enfants allant à cette école. Au total, ce sont 30 cache-boutons, à défaut d’un par enfant, qui auront été remis.

Production pour le CHUL

Au moment de l’entrevue avec InfoPortneuf, Émilie Therrien était en attente d’un retour d’appel de la part du CHUL de Québec pour devenir la couturière qui fournirait les caches G-tube au centre hospitalier. « C’est sûr que si ça débloque avec ça on va devenir distributeur dans plusieurs hôpitaux. C’est certain que ça va nous amener à un autre niveau, mais on a plein d’autres projets », lance-t-elle.

Photo principale, crédit: Courtoisie, Emy boutique et confection