fbpx

Joël Godin se rallie à Érin O’Toole

Joël Godin se rallie à Érin O’Toole

SAINT-AUGUSTIN-DE-DESMAURES | Le 23 août dernier, Erin O’Toole accédait au poste de chef du Parti conservateur du Canada, l’emportant au troisième tour de scrutin sur son principal opposant Peter MacKay.

En route pour le caucus du parti, le député conservateur de Portneuf–Jacques-Cartier Joël Godin, qui appuyait le candidat MacKay, nous a livré ses impressions dans le cadre d’une entrevue téléphonique.

« Honnêtement, confie-t-il, je ne pouvais pas déterminer le gagnant avant le dévoilement. Je savais que l’autre organisation était très sérieuse, très organisée, et la nôtre aussi ».

Est-il déçu ? « Oui, dans le sens où M. MacKay est celui que je supportais, mais je suis très à l’aise et c’est très facile pour moi de me rallier à Erin O’Toole ».

C’est d’ailleurs lui qu’il avait appuyé lors de la précédente course à la chefferie, en 2017. Il compare son profil à celui de Peter MacKay. « Il se débrouille en français, remarque-t-il, et il est respectueux du Québec ».

C’est donc sans hésiter que M. Godin s’est rallié derrière le nouveau chef. « J’ai eu de bonnes discussions avec M. O’Toole dans les mois précédents, mais j’ai choisi et je dois assumer mon choix ».

Il avoue d’ailleurs qu’il lui a été plus facile de se rallier à Eric O’Toole que ça l’avait été de se rallier à Andrew Scheer à l’époque.

Des élections à l’automne?

Questionné sur le sujet, Joël Godin avoue que « dans sa boule de cristal », il ne voit pas d’élections à l’automne. Même s’il ne fait pas partie de cette décision, il se dit convaincu qu’un des partis va s’allier avec le Parti libéral du Canada, soit le NPD, soit le Bloc Québécois, ou peut-être même les Consarvateurs.

« Est-ce que c’est judicieux de s’en aller en campagne électorale à ce stade-ci, je ne sais pas ! »

On peut évidemment s’attendre à un jeu de chaise musicale au niveau du cabinet. « On verra ce qu’ils vont nous confier comme responsabilités. Moi je pense que je vais rester là où je suis, mais ça reste au nouveau chef de décider », clame M. Godin.

Le député de PJC note aussi un fait qu’il trouve intéressant, soit que le conseiller principal du nouveau chef de l’opposition sera l’ancien député de Beauport-Limoilou, Alupa Clarke, qui était notamment son voisin de banquette à la Chambre des Communes.

Le député se réjouit également que le dossier de l’avortement soit réglé, un dossier qu’il considère avoir fait « énormément » mal au parti lors des dernières élections.

« J’ai hâte de travailler à me faire réélire lors d’une prochaine campagne électorale et de prendre le pouvoir afin de mettre les mesures en place pour relancer l’économie et faire en sorte que dans Portneuf–Jacques-Cartier, l’économie fonctionne bien », conclut Joël Godin.

Photo principale: Courtoisie

#Suivez-nous sur Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No posts found.

Make sure this account has posts available on instagram.com.