fbpx

Incubateur industriel : les travaux sont commencés

Incubateur industriel : les travaux sont commencés

SAINT-RAYMOND | Par voie de communiqué, la Ville de Saint-Raymond et ses partenaires Desjardins et la MRC de Portneuf annoncent le début de la construction de l’incubateur/accélérateur d’entreprises dans le parc industriel no 2. Cette nouvelle infrastructure à caractère économique pourra « incuber » jusqu’à huit entreprises en démarrage.

D’une superficie de près de 13 000 pieds carrés, le coût de construction est de 1 450 000 $. L’incubateur/accélérateur accueillera entre quatre et huit entreprises simultanément, selon les besoins d’espace de chacune d’elles.

Transformation, innovation technologique et développement de l’industrie 4.0 seront les secteurs d’activité qui seront privilégiés. Tout cela en lien avec les créneaux associés à Portneuf: bois, produits métalliques, minéraux non métalliques, agroalimentaire.

L’incubateur offrira également des espaces de bureaux pour des entreprises en pré-démarrage qui désirent peaufiner leur plan d’affaires.

Les entreprises hébergées par l’incubateur bénéficieront d’un milieu de vie stimulant, d’espaces adaptés, ainsi que des services d’accompagnement, de soutien technique, de réseautage, et d’activités de formation avec des consultants en provenance des secteurs public et privé.

L’une des grandes innovations sera la construction de la structure en bois d’ingénierie LVL (plaquage stratifié). Ce matériau sortira de l’usine de l’entreprise raymondoise Charpentes Montmorency et la construction est c0nfiée à Côté et Fils. Il s’agira du premier bâtiment industriel au Québec à utiliser le bois d’ingénierie LVL pour sa structure. Ce type de laminage coûte un peu moins cher et sa solidité est reconnue comme supérieure. Les poutres laminés seront apparentes et très esthétiques.

Le maire Daniel Dion est entouré du président de la Caisse Saint-Raymond-Sainte-Catherine, Jacques Proulx, et du préfet de la MRC Bernard Gaudreau. Crédit: Courtoisie, Ville de Saint-Raymond.

L’incubateur d’entreprises pourra générer 27 emplois  directs et 48 indirects, soit 75 nouveaux emplois au terme de ses cinq premières années d’existence, pour des retombées économiques de 3 M$ au niveau salarial.

« C’est toute une infrastructure d’accueil à l’entreprise et un formidable outil de développement régional dont on se dote », déclare le commissaire industriel Richard St-Pierre.

Le projet bénéficie d’une contribution de 470 000 $ de Desjardins, soit 450 000 $ provenant du Fonds de 100 M$ du Mouvement Desjardins, et 20 000 $ provenant de la Caisse. De son côté, le conseil de la MRC octroie un montant de 450 000 $ au projet, via le Fonds de la région de la Capitale-Nationale. Ces montants ont été essentiels au montage financier du projet.

« La mise en place d’un incubateur industriel est un projet prioritaire pouvant répondre aux préoccupations du milieu économique régional, c’est-à-dire l’amélioration de l’environnement d’affaires dans l’intention de créer de l’emploi, de diversifier l’économie, d’encourager, et de développer la fibre entrepreneuriale », a commenté le maire Daniel Dion.

L’incubateur devrait être prêt cet automne, soit le 1er novembre. Les entreprises y seront hébergées pendant cinq ans, selon un bail qui pourrait être renouvelé selon les cas. On estime que le coût locatif sera de l’ordre de 8 $ du pied carré.

Photo d’en-tête: L’esquisse du bâtiment par le bureau d’architectes Cargo. Crédit: Courtoisie, Ville de Saint-Raymond.

#Suivez-nous sur Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No posts found.

Make sure this account has posts available on instagram.com.