fbpx

Rassemblements extérieurs permis, mais restreints

Rassemblements extérieurs permis, mais restreints

QUÉBEC | Dès le vendredi 22 mai, il sera possible de faire des rassemblements extérieurs d’un maximum de 10 personnes incluant pas plus de trois familles ou ménages différents. Cette nouvelle mesure vient apporter quelques précisions au décret du 20 mars dernier qui autorisait les membres d’un même ménage à se rassembler à l’extérieur.

La vice-première ministre Geneviève Guilbault en a fait l’annonce lors de l’habituel point de presse gouvernemental en compagnie du directeur national de la Santé publique le Dr Horacio Arruda.

« Avec l’arrivée du beau temps, on s’ennuie de notre monde et de notre famille. Ça finit par être dur sur le moral, on en est conscient », explique Mme Guilbault.

Cette dernière confirme être arrivée à un équilibre entre les efforts pour protéger la santé physique et ceux faits pour protéger la santé mentale. C’est donc avec l’accord de la direction de la santé publique que le gouvernement Legault procède à cet assouplissement des règles encadrant les rassemblements extérieurs, cela sans mettre en péril la santé des Québécois.

Respect de la distanciation physique

La règle de distanciation de deux mètres reste inchangée en autant que c’est possible. On pourra donc inviter nos proches au traditionnel BBQ !

Les enfants pourront eux aussi se réunir pour jouer dehors, selon les mêmes normes, soit un rassemblement de 10 enfants maximum provenant de pas plus de trois familles.

« Après deux mois de confinement, on est rendu là », commente la vice-première ministre, qui rappelle toutefois que cette nouvelle mesure ne vaut que pour les rassemblements extérieurs, mais pas pour les rassemblements intérieurs.

Pas de déplacements entre les régions

Mme Guilbault rappelle tout de même que les déplacements non essentiels entre les régions sont toujours interdits. « Si vous pouvez éviter de changer de région, faites-le autant que possible », indique-t-elle.

La vice-première ministre insiste également que ces mesures d’assouplissement en termes de rassemblements extérieurs ne signifient pas pour autant le relâchement des directives de la santé publique. « Si on veut continuer d’avancer dans la bonne direction il faut conserver nos bonnes habitudes de distanciation, d’hygiène et le port du couvre visage autant que possible », ajoute Mme Guilbaut.

Reprise des commerces de soins corporels

Geneviève Guilbault avait une autre bonne nouvelle à annoncer. Dès le 1er juin, on assistera à la réouverture progressive des commerces de soins corporels, de soins esthétiques et de soins de santé privés.

— Avec la collaboration de Sarah Lachance

Photo: Pixabay

#Suivez-nous sur Instagram