fbpx

À la découverte des jardins du Grand Duc

À la découverte des jardins du Grand Duc

Au début du mois, les membres du Club Québec Miata se sont rendus au cœur de la Vallée Bras-du-Nord, à la découverte des jardins du Grand Duc.

Ce sont 40 petites décapotables de toutes les couleurs qui sont parties de Québec le samedi 3 août. Destination : inconnue. En effet, lors des « journées mystères » organisées par le Club, l’endroit visité n’est révélé qu’au dernier moment.

Les véhicules ont roulé vers Saint-Raymond, pour ensuite s’enfoncer dans la Vallée Bras-du-Nord.

Dans le rang Saguenay, là où se trouve une immense marguerite sur le bord de la route, la destination du jour a finalement été atteinte : il s’agit des jardins du Grand Duc.

Tout de blanc vêtus, les occupants des Miatas ont débuté une visite guidée organisée par la propriétaire des lieux, Rita Le Duc. Bien des surprises les attendent.

Une explosion de couleurs

Situés sur une ancienne réserve indienne, les jardins du Grand Duc s’étendent sur près de 300 000 pieds carrés.

Roses, hémérocalles, dahlias… Des fleurs, il y en a partout et de toutes les couleurs. On retrouve en effet plus de 6000 vivaces, réparties dans des aménagements floraux inusités et de toute beauté, ainsi qu’un sentier ornithologique.

Ici, place à l’imaginaire, au rêve, à la méditation. On aime flâner dans les allées, s’arrêter pour sentir le parfum des fleurs et admirer les collines environnantes.

Plusieurs touches humoristiques ponctuent le paysage. On se retrouve ainsi nez à nez avec une colonie de nains de jardin, ou alors avec de grandes statues qui donnent l’illusion que nous ne sommes pas seuls.


Devant un ancien poulailler reconverti en toilettes et baptisé le « ti-pipi », une longue file d’attente se forme. Tout le monde en ressort avec un large sourire mais on ne peut en dire plus, l’élément de surprise serait gâché !

Un travail colossal

Originaire de Saint-Ubalde, 20e d’une famille de 21 enfants, Rita Le Duc a redonné vie à des terres auparavant laissées à l’abandon.

Secrétaire de direction dans une clinique, elle est épaulée par son conjoint Pierre Lirette, ancien maître-menuisier et travailleur forestier, ainsi que par son neveu et plusieurs amis.

Cela fait maintenant plus de 10 ans que les jardins existent, et 5 ans qu’ils sont ouverts au public.

Tout a commencé à partir d’une fleur : un cœur saignant offert par la mère de Rita avant son décès. « Depuis, je plante la vie et je colorise Portneuf », explique-t-elle.

Artiste dans l’âme, Rita Le Duc se passionne pour l’horticulture et travaille ardemment à l’aménagement des jardins depuis plusieurs années.

L’aménagement et l’entretien des jardins représentent un travail colossal. « C’est 15 heures de travail par jour, lâche Rita. Je fais beaucoup de créations, de montages, j’enrichis la terre. »

Chaque recoin des jardins a son histoire. En effet, des membres de la famille de Rita ou des amis ont apporté leur touche personnelle dans les aménagements. « Il y a un côté très spirituel, certains endroits vont me rappeler un être cher », fait-elle savoir.

De nombreux visiteurs

Comme ça a été le cas avec les membres du Club Québec Miata, les jardins du Grand Duc attirent chaque été de nombreux visiteurs : touristes, organismes, adeptes du yoga, personnes âgées venues des résidences de la région ou étudiants en horticulture.

Des mariages y sont également organisés. Rita Le Duc utilise à cet effet la chapelle du Petit Saguenay située non loin et à laquelle elle a participé à redonner vie. Elle travaille de concert avec le Centre Équestre Aurélie Piché pour des tours en calèche.

Si un arrêt le jour dans les jardins s’avère incontournable, une visite le soir est tout aussi magique, avec les nombreuses illuminations.

Mme Le Duc conclut : « L’autre jour, une personne âgée et très malade m’a confié que si le paradis ressemblait aux jardins du Grand Duc, elle pouvait mourir en paix. »  Une visite donc qui marque profondément.

Les jardins du Grand Duc sont situés au coeur de la Vallée Bras-du-Nord, au 1460 rang Saguenay. Pour en savoir plus on peut consulter le site Web lesjardinsdugrandduc.ca.

#Suivez-nous sur Instagram