L’agrandissement du SOS Accueil est reporté

L’agrandissement du SOS Accueil est reporté

SAINT-RAYMOND | La Ville de Saint-Raymond est dans l’obligation de reporter les travaux d’agrandissement du SOS Accueil qui visaient à doter l’organisme d’un nouvel entrepôt. Le nouveau bâtiment devait prendre la place de l’ancienne maison des jeunes. Ainsi, il se serait greffé, à l’aide d’un passage, au local déjà existant du SOS Accueil.

Ce sont les montants des soumissions qui ont fait reculer la Ville dans ce dossier. « Je m’étais fait une idée que ça coûterait 175 000 $, un entrepôt isolé de 1500 pieds carrés », a exprimé le maire de Saint-Raymond, Daniel Dion, lors de la séance du Conseil de Ville du 13 septembre 2021. Lors de la conception des plans et devis, la facture est grimpée à 350 000 $. Par contre, c’est en constatant les montants des trois soumissions déposées, 780 000 $, 752 000 $ et 671 000 $, que la Ville a pris la décision de les rejeter.

Soumissions trop élevées

Les prix des soumissions sont principalement attribuables au contexte COVID, ainsi qu’à la hausse et la pénurie de certains matériaux. « On est obligé de refuser les soumissions. C’est clair qu’on ne fera pas une bâtisse entrepôt de 600 000 $ », a indiqué le maire. Dans un même souffle, il s’est également dit désolé pour les bénévoles. « C’est un projet qui est ben plate et qui est bien dommage pour le SOS Accueil ».

D’ailleurs, la Ville ne baisse pas les bras et elle garde l’espoir de trouver une solution pour résoudre ce dossier. La possibilité d’utiliser l’ancienne maison des jeunes, plutôt que de la démolir, pourrait être envisagée. Un déménagement s’avère compliqué, car la Ville ne veut pas les déplacer d’une zone inondable à une autre. De plus, la majorité de la clientèle du SOS Accueil provient du centre-ville. « Il faut comprendre qu’on ne peut pas les déménager sur la Côte joyeuse. Il faut travailler pour trouver une autre solution et on va en trouver une. Il faut les aider à agrandir leurs locaux, car ils ont besoin de place pour les meubles et d’espace pour travailler », ajoute le maire.

Réaction du SOS Accueil

« On comprend la situation et la bonne volonté de la Ville est là. On a toujours marché de pair avec eux et on va continuer de le faire. Pour cela, on va s’asseoir, partager nos idées et trouver des solutions. On comprend la réaction de la Ville face à des coûts de construction semblables », assure Raymonde Gingras, coprésidente du SOS Accueil.

Elle souligne également que le manque d’espace de l’organisme est surtout attribuable à l’entreposage des meubles. « On regarde pour l’ancienne maison des jeunes, mais aussi pour des cabanons ou des conteneurs », souligne Mme Gingras.

Photo : Plusieurs options, dont la conversion de l’ancienne maison des jeunes, vont être étudiées par la Ville de Saint-Raymond et le SOS Accueil. Crédit : Stéphane Pelletier.