Roland Boutet : 50 ans d’implication dans la communauté

Roland Boutet : 50 ans d’implication dans la communauté

Roland Boutet, sacristain et directeur de la chorale à l’église de Sainte-Christine-d’Auvergne, fête ses 50 ans de bénévolat dans la communauté. Pour l’occasion, sa nièce Caroline Boutet a eu l’idée de lui organiser une soirée de Noël avec pour thème le téléroman Le Temps d’une paix.

Pour Roland Boutet, l’église de Sainte-Christine-d’Auvergne est comme une deuxième maison. Il en connaît les moindres recoins et s’y est impliqué presque toute sa vie.


Roland Boutet connaît l’église comme sa poche.

Tout commence lorsqu’âgé de 5 ans et demi, il devient enfant de chœur pour la messe de minuit. « Normalement, il fallait avoir 6 ans, mais le curé avait fait une exception, se souvient M. Boutet. Il avait dit à mes parents qu’il allait me surveiller pour pas que je m’endorme pendant la messe. »

Par la suite, il continue comme enfant de chœur et sert comme deuxième et premier acolyte, cérémoniaire et thuriféraire. Il devient membre de la chorale de l’église, qu’il dirige aujourd’hui.

Son engagement dans la communauté ne se limite pas à l’église. Il s’est en effet impliqué à l’O.T.J., dans le comité des Jeunes agriculteurs et apporte aujourd’hui son aide au S.O.S. Accueil. Nombreux sont celles et ceux qui le connaissent comme une personne toujours prête à rendre service.

Il a également été professeur de religion à l’école secondaire Louis-Jobin. « Beaucoup d’anciens élèves que je croise viennent me saluer, raconte-t-il. Je pense qu’ils ont gardé un bon souvenir de moi. »

M. Boutet affirme aimer ce qu’il fait : « J’ai eu de la chance dans ma vie, je n’ai jamais été au chômage et ma santé a été relativement bonne. Je me dis que lorsque l’on reçoit, il faut donner. »


Un chapelet donné de la main de Jean-Paul II lors d’un voyage à Rome. « Ce n’est pas rien, c’est donné de la main d’un saint », précise M. Boutet.

Ce bénévole au grand cœur ne compte pas arrêter son implication. « Quand la vie est bonne, il faut allonger la table et non pas bâtir une clôture », poursuit-il.

Une soirée de Noël très spéciale

En 50 ans, Roland Boutet n’a jamais manqué une seule messe de minuit à l’église de Sainte-Christine-d’Auvergne.

Sa nièce Caroline lui a concocté une soirée bien spéciale. « Roland est un passionné de l’émission Le Temps d’une paix, qu’il suit religieusement depuis de nombreuses années », explique-t-elle.

Ainsi, le 24 décembre, la soirée aura pour thème le spécial de Noël du téléroman.

Un convoi de chevaux attelés partira à 19 h 45 depuis le rang Saint-Joseph, où demeure M. Boutet, jusqu’à l’église. Sur le perron de cette dernière, le bénévole sera accueilli par des petits chanteurs.

À 20 h 30, plusieurs personnes incarneront Rose-Anna, Ticoune, Mémère Bouchard ou encore Joseph-Arthur. « On va reprendre les dialogues de l’émission. On a également eu la chance de se faire prêter des costumes par Nicole Voyer », indique Caroline.

Le Temps d’une paix.

Un hommage sera rendu à l’implication bénévole de M. Boutet après la communion. Les bancs de l’église devraient être tous occupés, mais il restera des places debout. Des membres de la communauté, d’anciens membres de la chorale ainsi que d’anciens élèves seront présents.

Après la messe, place à la fête. Le réveillon aura lieu dans le Centre communautaire, transformé en maison de Rose-Anna. Musique traditionnelle et souper sont au programme. Près de 150 convives sont attendus. On peut se procurer des cartes en appelant au 418 329-2572. Une page Facebook, Hommage à Roland Boutet 50e messe de minuit a également été créée.

#Suivez-nous sur Instagram