Dix sportifs de la région s’envolent pour le Marathon du Mont-Blanc

Un groupe de sportifs de Portneuf et de la Jacques-Cartier s’envolera le 25 juin prochain pour la France afin de relever un défi d’ampleur : le Marathon du Mont-Blanc.

Ils se sont entraînés tout l’hiver afin de pouvoir participer à cette course hors du commun dans les Alpes françaises, plus précisément dans le massif du Mont-Blanc.

Des membres de Coureurs des Bois Duchesnay, un rassemblement qui a pris la suite de l’ancien club Atout Cohésion, font partie de cette belle aventure.

« On est plusieurs amis qui se retrouvent pour courir sur une base régulière », fait savoir Marjorie Alain, de Saint-Raymond.

Les sportifs n’ont pas lésiné sur la préparation. Ils se sont adjoint les services de Marc Couture, entraîneur, qui a terminé premier chez les hommes de plus de 50 ans à l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (56 km) l’an passé.

« Mettons qu’on a fait beaucoup d’aller-retour en côte », raconte en riant Mme Alain.

Un marathon d’exception

Le Marathon du Mont-Blanc fête cette année son 40e anniversaire. Au fil du temps, cet événement est devenu un incontournable pour les adeptes de la course en montagne.

Venus du monde entier, les sportifs évoluent dans des paysages à couper le souffle (au sens figuré espère-t-on).



Le 42 km, dont le départ sera donné le 1er juillet à Chamonix, s’inscrit dans le Golden Trail Series, un challenge de 5 courses en sentier autour du globe rassemblant les meilleurs athlètes du monde.

Cette épreuve est tellement populaire que les organisateurs doivent procéder à un tirage au sort. Les sportifs de Portneuf et de la Jacques-Cartier font donc partie des heureux élus.

À noter que sur les dix coureurs, deux prendront part au 90 km, l’un des ultra-trails les plus techniques et exigeants de sa catégorie avec des sentiers parfois étroits et aériens, des portions de neige et une altitude moyenne dépassant les 2000 m. L’an passé, seulement 55 % des coureurs ayant pris le départ ont franchi la ligne d’arrivée.

Un fort dénivelé

Pour le 42 km, le parcours affiche 2730 m de dénivelé positif et 1700 m de dénivelé négatif. Pour ce qui est du 90 km, le dénivelé cumule 6220 m en positif et négatif.

« Heureusement, on aura quelques jours avant les courses pour se remettre du décalage horaire et s’acclimater à l’altitude », précise Marjorie Alain.

Pour suivre la course en direct, on peut se rendre sur le site Web www.montblancmarathon.net.

À suivre sur InfoPortneuf : un nouvel article sur la performance qu’auront accomplie les 10 coureurs.

Photo principale, de gauche à droite : Pascal Brassard (Pont-Rouge), Nicolas Pelletier (Québec), Marjorie Alain (Saint-Raymond), Jean-Mikael Châteauvert (Saint-Basile), Karine Beaulieu (Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier), Jean-Bernard Douville (Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier), Mireille Perron (Fossambault-sur-le-Lac), Judith Boilard (Saint-Raymond), Karine Nadeau (Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier) et Andréanne Leboeuf (Pont-Rouge).