fbpx

Accidents à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier : le maire Dolbec demande des actions

Accidents à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier : le maire Dolbec demande des actions

Un face-à-face qui se produit à 100 km/h a des répercussions plus graves qu’à 80 km/h. C’est le commentaire que fait le maire de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, Pierre Dolbec. Ce dernier demande à Transports Québec de réduire les limites de vitesse sur les routes numérotées 367 et 369.

M. Dolbec réagit à l’accident mortel survenu le 16 juillet sur la route Fossambault Sud.

« Nos citoyens ont demandé à maintes reprises au ministère de réduire les limites de vitesse sur ces routes régionales », rappelle-t-il. Depuis 2012, une dizaine de résolutions ont été adressées au ministère des Transports demandant une réduction des limites de vitesse sur certaines sections.

Mais, déplore Pierre Dolbec, « la très grande majorité de ces demandes ont essuyé un refus de la part du ministère ».

La ville a réduit les limites de vitesses sur les routes sous sa juridiction, et demande au ministère d’en faire autant sur certaines sections des routes en question.

Des voies de circulation comme la route de Fossambault et la Grande Ligne ne sont pas des autoroutes, commente Pierre Dolbec, mais on y roule à des vitesses similaires alors que des réductions de vitesse à 70 km/h s’appliquent sur certaines sections des autoroutes comme Robert-Bourassa.

#Suivez-nous sur Instagram