Philippe Gasse reçoit Carlos Leitão

C’est au kiosque du candidat libéral Philippe Gasse d’Expo Donnacona que le ministre des Finances et député de Robert-Baldwin, Carlos Leitão, s’est arrêté vendredi dernier, en tournée à Donnacona et Pont-Rouge dans le cadre de la campagne électorale en cours.

« Le ministre Leitão est quelqu’un que j’admire, c’est un honneur pour moi de le recevoir, moi qui a étudié en administration et qui est aussi en affaires », s’est exclamé le candidat dans Portneuf en introduction au point de presse. « C’est une sommité en finances reconnu par ses pairs ».

C’est d’abord sur un enjeu important pour toutes les régions du Québec que Carlos Leitão a mis l’accent, celui de la pénurie de main-d’oeuvre. «De plus en plus, nos entreprises, nos PME, font face à un besoin criant de main-d’oeuvre; certaines sont même forcées de reporter à plus tard certains contrats tout simplement parce qu’ils n’ont pas les travailleurs nécessaires pour pouvoir les remplir », constate M. Leitão.

« Nous avons un plan pour adresser ces questions-là au gouvernement. Nos amis de l’opposition critiquent beaucoup, mais on n’a pas entendu de proposition concrète de leur part ».

« Nous avons deux sortes de mesures dans notre coffre à outils, précise Carlos Leitão ». D’abord le recours à l‘immigration et aux incitatifs pour garder les travailleurs d’expérience sur le marché du travail.

On a besoin de régionaliser  l’immigration, dit-il, soulignant qu’il y a des efforts à faire pour l’intégration des immigrants, efforts qui peuvent venir des municipalités et des groupes communautaires, afin non seulement les y attirer, mais aussi de faire en sorte qu’ils restent. Il signale aussi l’importance du support à apporter aux gens qui veulent continuer à travailler. « Il y a des passionnés qui aimeraient travailler jusqu’à 75 ans, dit-il. Il faut leur donner la possibilité ».

L’autre mesure évoquée par M. Leitão s’adresse aux jeunes qui se sont éloignés du marché du travail, que l’on doit former et encadrer dans leur retour sur le marché du travail.

On a demandé à Carlos Leitão si un gouvernement libéral réélu aura de nouveaux sous pour solutionner les besoins de plus en plus criants au niveau de nos infrastructures scolaires primaires, notamment le manque d’espace dans certaines écoles et le besoin de nouvelles écoles.

« Dès le jour 3 ou 4 de la campagne, nous avons fait des annonces à ce sujet. Oui c’est un aspect important que l’éducation et la réussite éducative. Deux choses, dit-il : il faut ajouter des ressources au niveau des spécialistes et des enseignants,  et [plus spécifiquement sur la question posée], nous allons bonifier le programme d’infrastructure, en ajoutant quatre à cinq millions de plus », a-t-il conclu.Pendant son point de presse, Carlos Leitão a aussi rappelé l’annonce de la bonification du crédit d’impôt pour le maintien à domicile. « Plusieurs personnes âgées nous ont dit que le crédit d’impôt fait la différence dans leur capacité de rester dans une résidence comme le Château Bellevue ». Le ministre a notamment visité cette résidence pour aînés pendant sa tournée.

Photo • Le candidat libéral dans Portneuf Philippe Gasse et le ministre des Finances et député de Robert-Baldwin, Carlos Leitão