Odile Pelletier parle de Portneuf à Québec

Lors du lancement régional de la campagne électorale de Québec solidaire (QS), qui s’est déroulé au Club social Victoria, la candidate de Portneuf Odile Pelletier a décrit son coin de pays comme « un petit morceau de la grande courtepointe du Québec ».

Mme Pelletier a profité de son tout premier discours électoral pour parler d’agriculture. Si des fermes se transmettent de génération en génération dans Portneuf, a-t-elle d’emblée lancé, d’autres ont disparu. Cela explique pourquoi « Québec solidaire compte faciliter la transmission des fermes à la relève ».

Dans la foulée, la candidate a insisté sur la culture biologique « qui s’inscrit tout à fait dans le virage économique et écologique » que propose QS. C’est en offrant un « soutien technique et financier » à celles et ceux qui veulent faire la transition du traditionnel au biologique que le parti entend encourager cette forme d’agriculture.

Entre autres choses que QS a à son agenda pour les agriculteurs, a ajouté Odile Pelletier, on retrouve la protection du territoire agricole de la spéculation immobilière et le développement de coopératives d’utilisation de main-d’œuvre partagée. Lors de son discours, on retiendra qu’elle a parlé de l’importance de renforcer les initiatives de vigilance qui permettent de venir en aide aux agriculteurs et aux agricultrices qui vivent de la détresse psychologique.

40524702_241082169923832_3469744748036620288_n

La porte-parole Manon Massé et la candidate Odile Pelletier ont participé au lancement régional de la campagne électorale de Québec solidaire à Québec. (Photo prise sur la page Facebook de la candidate de Portneuf)

Brièvement, Mme Pelletier a aussi salué les « autres morceaux de la courtepointe » que sont les organismes communautaires et culturels et les petites entreprises de sa circonscription « où s’investissent des femmes et des hommes qui font preuve de conviction, de dévouement et de créativité ».

« Finalement, a-t-elle renchéri, il y a le précieux fil qui relie tous les petits morceaux éparpillés de la courtepointe et ce fil-là, c’est l’esprit de communauté, le lien qui se développe entre les individus, les villes, les villages, les régions, le Québec ».

Mme Pelletier a ensuite mis fin à son discours en invitant les gens de la Capitale-Nationale à retisser des « liens essentiels » avec Portneuf et avec l’agriculture « pour que notre bout de courtepointe soit coloré, solide et vivant ».

Photo principale (extraite d’une vidéo diffusée sur la page Facebook de la candidate) : Au Club social Victoria, Odile Pelletier a pris la parole devant environ 250 personnes.