Vincent Caron et l’industrie agricole

Selon le candidat de la Coalition Avenir Québec (CAQ) Vincent Caron, « le vrai changement dans Portneuf passe par une économie forte, une agriculture florissante et une meilleure gestion de l’État ».

Pour favoriser et supporter l’achat local, un gouvernement dirigé par François Legault, soutient Vincent Caron, exigerait de tous les organismes locaux qu’ils « s’approvisionnent davantage » en aliments du Québec. De plus, « une cible minimale » serait fixée pour toutes les institutions publiques de la province et une « aide supplémentaire » serait offerte aux producteurs afin qu’ils adaptent leur production aux besoins de ces mêmes institutions.

Nous avons demandé à M. Caron de chiffrer les intentions de la CAQ en matière d’achat local, mais au moment de notre entrevue, aucunes données ne lui avaient été fournies pour Portneuf ou la Capitale-Nationale.

Toujours en ce qui a trait à l’achat local, le candidat de Portneuf rappele que la CAQ s’engage à soutenir la production en serre et la production maraîchère. Encore une fois, nous a-t-on dit, des données précises à ce sujet ne pourront être obtenues que si la CAQ est portée au pouvoir.

Gestion de l’offre

Questionné à savoir si la gestion de l’offre est essentielle, Vincent Caron a rapidement répondu « c’est clair ». « On veut la maintenir dans son intégralité », a-t-il ajouté au nom de la CAQ, « et notre position est vraiment très ferme ».

Enfin, celui qui fait partie de l’ « escouade économique » de François Legault a profité du fait qu’on lui parlait de gestion de l’offre pour attaquer le candidat du Parti québécois Christian Hébert.

M. Caron a déclaré que même si M. Hébert œuvre dans le même domaine qu’eux, il « ne détient pas le monopole des cœurs des agriculteurs ».

Photo principale : Vincent Caron (à droite complètement) a récemment visité la Ferme Carlan, à Portneuf. On le voit avec le propriétaire Sébastien Caron (au centre), des membres de la famille de ce dernier et Sylvie D’Amours, (à gauche de M. Caron), députée de Mirabel et porte-parole de la CAQ en matière d’agriculture, de pêcheries et d’alimentation.