L’Association des Gens d’Affaires de Pont-Rouge met les bouchées doubles

Alors qu’elle était moribonde il y a encore peu, l’Association des Gens d’Affaires de Pont-Rouge (AGAPR) se relance au grand trot. Un souper réseautage, qui a rassemblé 67 convives, a déjà été organisé à la fin du mois d’avril.

« Un pont pour l’union », c’est le slogan de l’AGAPR, et les nouveaux membres du conseil d’administration entendent bien le mettre en application.

Ces derniers n’ont pas chômé au cours des derniers mois. Ils sont allés à la rencontre des entreprises de Pont-Rouge pour savoir quelles étaient leurs attentes, ils ont créé des formulaires d’adhésion et ont également lancé une nouvelle page Facebook.

« On a tout recommencé à zéro, affirme Marie-Josée Perreault, directrice adjointe de l’entreprise Bâtiments Haut-Niveau qui a repris la vice-présidence de l’Association à la fin de l’année dernière. On veut des bases solides et une ligne directrice, afin d’assurer l’efficacité et la pérennité de l’Association. »

Lorsqu’on lui demande si l’AGAPR n’est pas de trop sachant qu’il existe la Chambre de commerce de l’est de Portneuf, Mme Perreault répond : « Absolument pas. Nous ne sommes pas un doublon, mais plutôt le maillon d’une grande chaîne. On se concentre sur le local plutôt que sur le régional, et notre action vient en appui de la Chambre. »

Trois objectifs

Pour le moment, l’AGAPR s’est fixé trois objectifs :

  • Promouvoir l’achat local
  • Maintenir une saine communication entre les gens d’affaires et la municipalité
  • Soutenir les entreprises dans leurs démarches auprès de la municipalité

En ce qui concerne l’achat local, Mme Perreault souhaite que l’Association travaille à briser un cercle vicieux qui fait que plusieurs habitants achètent sur leur lieu de travail, Québec, plutôt qu’à Pont-Rouge.

« Il faut avoir le réflexe de vérifier si ce que l’on souhaite acheter est disponible à Pont-Rouge, estime-t-elle. Lorsque l’on achète local, on permet parfois de faire travailler un voisin, une voisine, ou une connaissance. »

De nombreux projets

Le 27 avril dernier, un souper réseautage a été organisé au Motel Bon-Air. « Parmi les attentes des entreprises, le réseautage et le sentiment d’appartenance sont deux éléments qui sont revenus à plusieurs reprises », fait savoir Marie-Josée Perreaut.

Selon la vice-présidente de l’association, le souper a rencontré un vif succès et a permis à l’Association de remettre le pied à l’étrier. « Dans les belles années, 50 personnes c’était déjà bien, mais là on a réussi à en réunir 67 », se réjouit-elle.

souper_AGAPR

Le souper-réseautage a aidé à relancer l’Association (photo : Aidie Cantin).

Parmi les projets à venir, l’AGAPR compte lancer un bottin des services fournis par les entreprises de Pont-Rouge.

« Il y a plusieurs entreprises qui n’ont pas pignon sur rue, fait savoir Mme Perreault. Elles n’ont pas forcément un budget alloué à leur promotion, mais nous on est là pour leur donner un coup de main. »

Présentement, 76 entreprises pont-rougeoises ont payé leur carte de membre et font donc partie de l’AGAPR.

Mme Perreault a évalué le nombre d’entreprises dans la ville à près de 240. Elle invite celles et ceux qui seraient intéressés de rejoindre l’Association à envoyer un courriel à conseilagapontrouge@gmail.com. Des administrateurs sont également recherchés pour le conseil d’administration.