Saint-Raymond dépose un budget de 16,8 millions en hausse de 5,9 %

Légère baisse pour le secteur urbain, légère hausse pour le secteur rural, voilà sans doute les données qui intéressent de plus près les citoyens de la Ville de Saint-Raymond, dont le budget 2018 était déposé lundi soir.

Avec une valeur au rôle d’évaluation en hausse de 3,7 %, une maison de valeur moyenne de 200 000 $ en 2017, voit sa valeur passer à 207 400 % en 2018, en hausse de 3,7 %.

La stabilité tant de la taxe foncière que de l’ensemble des tarifs mène donc à une légère hausse, en deçà de l’indice du taux de la vie, selon la promesse du maire Daniel Dion lors de son entrée en fonction à ce titre.

De fait, la hausse en milieu rural est de 12 $ sur le compte de taxe. Alors qu’en milieu urbain, la variation du  compte de taxes indique une diminution de 19 $, cela notamment en raison d’une baisse de 40 $ au niveau des taxes spéciales d’eau potable et d’assainissement des eaux.

La taxe foncière a été modulée à la baisse afin de tenir compte de l’augmentation du rôle d’évaluation. Le taux passe de 0,7671 $ du 100 $ d’évaluation en 2017 à 0,7460 en 2018. Au final, la taxe foncière ne monte que de 13 $, de 1534 $ à 1547 $.

L’ensemble des tarifs urbains d’évaluation, urbanisme, aqueduc, égouts et ordures est en légère hausse de 530 $ à 538 $, et comme dit plus haut, les taxes spéciales passent de 83 $ à 43 $. Les tarifs ruraux d’évaluation, urbanisme, boues de fosse septique et ordures restent stables de 317 $ à 316 $.

Au niveau des commerces, l’augmentation de la valeur au rôle est plus accentuée, soit de 9,7 %. La baisse du taux foncier est donc également plus accentuée, soit de 1,7151 à 1,5785. Cette compensation rend possible une hausse aussi minime que 4 $ sur le compte de taxes, pour un commerce évalué à 438 800 $ en 2018 (400 000 $ en 2017). Le compte de taxes est donc de 7 598 $.

La valeur au rôle monte de 3,3 % pour les industries. Une entreprise d’une valeur de 723 100 $ en 2018 (700 000 $ en 2017) n’absorbe qu’une hausse de 15 $ sur son compte de taxes, qui se situe à 16 477 $.

Dans l’ensemble, le budget équilibré totalise 16 823 000 $ en hausse de 5,9 %.

Avec le budget vient le programme triennal d’immobilisation 2018-2020. On y prévoit des investissements de 26 M$, dont 13,3 M$ en 2018. Les principales infrastructures projetées sont :

• Réseau d’aqueduc et d’égout, rue de l’Aqueduc : 2 165 000 $

Subventionné à 83 % (FEPTEU) et partie non subventionnée assumée en grande partie par les gens du secteurs (environ 40 résidences)

• Entretien du réseau routier local et voirie : 1 600 000 $

Réfection de 1 km, rang Notre-Dame; 1 km, chemin du Lac Sept-Îles; 2,5 km, rang Saguenay (secteur de la chapelle); remplacement du muret de soutien, côte Saint-Louis. Financé par le Programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ) et par le Programme de Réhabilitation du réseau routier local.

• Électrification du rang Saguenay : 600 000 $

Jusqu’à l’accueil Shannahan, majeure partie payée par les gens du secteur.

• Nouvelle caserne des incendies : 4 500 000 $

Subventionné à 60 % par le Programme d’infrastructures Québec-Municipalités. L’édifice actuel est situé en zone inondable et dans un secteur très achalandé (école, résidence l’Estacade) et ne répond plus aux normes.

• Garage municipal : 3 500 000 $

Subventionné à 60 % par le Programme d’infrastructures Québec-Municipalités.

Voyez plus de détails sur le budget 2018 de la Ville de Saint-Raymond.

hôtel_de_ville_sr