150e de Pont-Rouge : Ils se sont dit oui !

Le 19 août s’est déroulé en l’église Sainte-Jeanne-de-Chantal un « mariage d’antan », dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire de Pont-Rouge. Toute la population était conviée à y assister, et à se vêtir de tenues d’époque, allant des années 1920 à 1950.

Édith Trudel et Sylvain Brousseau ont profité du 150e anniversaire de la ville pour unir en toute simplicité leur destinée sous les yeux émus de nombreux Pont-Rougeois.

Avant que la cérémonie ne commence, une magnifique Rolls-Royce a déposé tour à tour à l’église le marié, puis la mariée, sous le son des cloches et des acclamations de la population.



De nombreuses personnes portent des costumes d’autrefois, créant ainsi une atmosphère unique.

« Ils avaient initialement prévu de se marier dans un ou deux ans, mais ils ont décidé d’aller de l’avant avec le 150e anniversaire de Pont-Rouge », confie un membre du comité des festivités, dont fait d’ailleurs partie Sylvain Brousseau.

À l’entrée de l’église, des dépliants portant sur les traditions du mariage sont remis. On se rappelle ainsi que la veille du mariage, la fiancée doit prendre soin d’étendre son chapelet sur la corde à linge et de le retirer le matin des noces afin d’attirer une température clémente et du beau temps. Une superstition qui a sans doute été suivie par Édith Trudel : le ciel était dégagé lors du mariage, alors que toute la journée avait été marquée par une météo capricieuse.

« Merci d’être là aujourd’hui, merci de notre part et merci aussi de la part du comité du 150e, lance Sylvain Brousseau en début de cérémonie. L’une des choses que nous avons relevées au cours de nos recherches est la simplicité des mariages d’antan, et nous avons décidé de nous donner cette ligne directrice dans la célébration d’aujourd’hui. »

Le diacre Ludger Lavoie, qui célèbre la messe, prend la parole : « Je suis ému de l’accueil qui a été fait par le comité du 150e et du conseil municipal. Je pense que chaque mariage devrait être comme ça, car c’est tellement important ce qu’il se passe à ce moment-là. C’est une nouvelle cellule de vie, de joie, de peine, d’harmonie et de bonheur qui se créée dans votre milieu. Et chaque fois que l’on donne une chance à l’amour et au partage, cela mérite que la communauté soit présente. »

Par la suite, Édith et Sylvain échangent leur consentement. « Merci de nous faire témoins de cet engagement et de nous associer à un moment si important de votre vie », ajoute Ludger Lavoie.

Après la signature des registres et la traditionnelle haie d’honneur, tout le monde se rassemble sur le parvis. La mariée jette son bouquet de fleurs dans les airs, puis c’est au tour du marié de faire de même avec la jarretière.

mariage11

Le traditionnel lancer du bouquet de la mariée dans la foule.

Le couple s’engouffre dans la Rolls pour poursuivre la fête avec la famille et les proches en privé. Pour de nombreuses personnes, la cérémonie aura été une excellente occasion de se remémorer son mariage ou d’échanger et de partager des souvenirs.

Les festivités du 150e continuent le mois prochain, avec le « camping souvenir », qui se déroulera du 1 au 3 septembre sur le site de l’île Notre-Dame.