La forêt nourricière de Saint-Raymond aura ses jardins communautaires

Depuis la création de la forêt nourricière de Saint-Raymond, l’équipe qui veille à son développement a maintes fois répété qu’elle voulait que des jardins communautaires y soient aménagés. Ce souhait sera exaucé cet été, vient-on apprendre, car deux partenaires essentiels ont accepté d’appuyer leur mise sur pied. Il s’agit de L’Arc-en-Ciel et de la MRC de Portneuf.

En tant que parrain de ce projet, l’organisme communautaire en santé mentale de Portneuf L’Arc-en-Ciel, qui est un allié de la première heure de la forêt nourricière, jouera un rôle clé dans l’aménagement et la gestion de ces nouveaux jardins communautaires. La MRC de Portneuf sera également un partenaire des plus importants, car elle a accepté de verser une subvention de 14 000 $ pour leur création dans le cadre de son Fonds de soutien aux projets structurants.

Ceux qui sont familiers avec les jardins communautaires savent déjà qu’ils sont formés de lots. Dans la forêt nourricière, on retrouvera une vingtaine de lots dits communautaires. Alors qu’il est prévu que les membres de L’Arc-en-Ciel en cultivent un et que les élèves de Louis-Jobin fassent la même chose, les jeunes de l’école de la Grande-Vallée seront invités à jardiner dans deux lots. Tous les autres lots, qui feront l’objet de réservations annuelles et qui devront être entretenus par ceux qui se les approprieront, pourront être loués par des individus (ils auront la priorité), des organismes et des entreprises.

Les légumes qui pousseront dans les lots communautaires et le lot de courges adjacent appartiendront à ceux qui les cultiveront. Il importe de le préciser, car ailleurs dans la forêt nourricière, les fruits, les fleurs et les autres délices comestibles peuvent être cueillis gratuitement par tous les visiteurs. Au sujet des lots communautaires, qui auront dix pieds de large par vingt pieds de long, mentionnons finalement qu’ils seront prêts le 1er juillet. Il suffit de contacter le personnel de L’Arc-en-Ciel au 418 337-1557 pour en réserver. Le coût a été fixé à 25 $ par lot pour l’été.

En plus des lots communautaires, les jardins communautaires seront composés d’un jardin à paliers sculptural, lequel sera créé à l’aide de ponceaux de béton endommagés qui se trouvent sur le site de la forêt nourricière, et d’un immense lot collectif de fruitiers, où pousseront notamment des bleuets, des groseilles, des pommes, des camérises et des mûres. Au cours des prochains mois, les porteurs de ce projet d’envergure veilleront également à ce que l’entrée principale du site soit refaite, à ce qu’un cabanon soit construit près des lots communautaires et à ce qu’une entrée d’eau soit installée sur le site.

Vous l’aurez compris, la saison 2017 en sera une des plus chargées pour l’équipe de la forêt nourricière et ses partenaires. Cela explique pourquoi des corvées ouvertes à tous les citoyens y seront tenues pendant l’été. Dès qu’elles seront connues, les dates de ces activités qui se dérouleront sous le signe du plaisir seront diffusées sur la page Facebook de la forêt nourricière de même que dans Le Martinet.

Météo Portneuf