Soins de santé dans Portneuf : « Bilan positif » et pain sur la planche

Dans la foulée de rencontres qu’il a eues avec le comité des maires et le comité des citoyens pour la sauvegarde et le rétablissement des soins de santé dans la région, le député Michel Matte a récemment dressé un bilan positif du dossier de la santé devant les médias.

Le vendredi 12 mai, précisons d’abord que M. Matte a confié au président-directeur général du CIUSSS de la Capitale-Nationale la présentation des « actions réalisées au cours de l’année ». Dans l’ordre, Michel Delamarre a alors rappelé que le territoire de Portneuf a été divisé en deux secteurs et que trois nouveaux médecins ont été ajoutés dans le secteur nord-ouest, que l’urgence de Saint-Marc a eu accès au mécanisme de dépannage pour la couverture des services, que la création de treize lits d’hospitalisation de soins gériatriques post-aigus a été annoncée pour l’hôpital régional, que l’offre de service en cardiologie a été bonifiée, que le nombre d’heures d’ouverture des centres de prélèvement des CLSC de Donnacona, Pont-Rouge et Saint-Marc a été augmenté, qu’un micromilieu a été mis en place au CHSLD de Saint-Marc et qu’un plan clinique pour l’hôpital a été déposé. Ce dernier, a indiqué M. Delamarre, inclut l’hémodialyse, la médecine de jour et un service d’hémato-oncologie.

Si Michel Matte s’est dit « très fier » de ces « solutions concrètes » qui ont été trouvées pour que « Portneuf reçoive des services de santé qui répondent aux besoins de la population », Daniel Dion ne s’est pas montré aussi enthousiaste que lui face au bilan santé des douze derniers mois. Il faut dire que d’après le maire de Saint-Raymond, qui est membre du comité des maires et porte-parole du comité des citoyens, « il reste beaucoup de travail à faire » pour que les besoins de la population soient comblés.

En ce qui a trait au mécanisme de dépannage dont pourra bénéficier l’urgence de Saint-Marc, s’est d’emblée désolé M. Dion, ce ne sera pas « instantané » et il y aura « toujours trop de trous dans la  » cédule  » ». Le fait que l’aménagement du troisième étage de l’hôpital régional sera complété cet automne, alors que les travaux devaient prendre fin en mars dernier, l’irrite également. Par ailleurs, comme ce n’est pas avant deux ans que le projet de plan clinique pour l’hôpital sera finalisé, un délai qu’ils considèrent être bien trop long, ses collègues et lui promettent de « rester très vigilants ».

Pour Daniel Dion, qui ne souhaite cependant « jeter la pierre à personne » quant à l’état actuel des soins de santé dans Portneuf, sachez qu’il ne fait aucun doute que la « bougie d’allumage » des réalisations qui font aujourd’hui la fierté du député provincial et du CIUSSS a été la mobilisation citoyenne. Il estime effectivement que les Portneuvois se sont manifestés, que Michel Matte a pris compte de cela que le CIUSSS a ensuite remis le dossier de Portneuf sur le dessus de la pile.

Pour leur part, Michel Matte et Michel Delamarre ont respectivement affirmé qu’on doit l’amélioration récente des services de santé et de proximité à la mobilisation de tout le milieu et à la meilleure compréhension mutuelle découlant des rencontres qu’a eues le CIUSSS avec les acteurs concernés et les citoyens de Portneuf.

Pas de TACO pour Portneuf

Comme ils ont évité de parler du TACO et que c’est l’un des services pour lequel le comité des citoyens milite avec force, nous avons demandé à MM. Delamarre et Matte d’aborder ce sujet. Considérant que Portneuf ne répond pas aux critères qui permettent l’octroi d’un tel équipement, le directeur du CIUSSS de la Capitale-Nationale a confirmé que son équipe ne planche plus sur ce dossier. Par contre, le député a dit qu’il allait « continuer de travailler sur le TACO », car il est d’avis que « c’est la complicité de l’administratif avec le politique qui fait qu’on fait des annonces ».

Bien entendu, Daniel Dion ne renonce pas au TACO. « Nous, on lâche pas le morceau », a-t-il d’ailleurs dit au nom des membres du comité des citoyens pour la sauvegarde et le rétablissement des soins de santé dans Portneuf. Du même souffle, il a rappelé que Charlevoix bénéficie d’un tel service et que Portneuf devrait conséquemment y avoir droit.

michel_matte_sante_mai2017

Michel Matte et Michel Delamarre sont respectivement député de Portneuf et président-directeur général du CIUSSS de la Capitale-Nationale.