Michèle Bédard vous invite à « Contempler le mouvement de la vie »

Depuis le 1er mai, la verrière du Centre multifonctionnel Rolland-Dion est l’endroit où se rendre pour apprécier « Contempler le mouvement de la vie ». Cette exposition signée Michèle Bédard est le fruit d’une démarche intéressante qui la voit aujourd’hui verser dans les tableaux abstraits, les haïkus et les montages numériques. Ça vaut le détour!

Si l’artiste peintre et graphiste Michèle Bédard est une habituée des expos, sachez qu’elle vit des premières avec « Contempler le mouvement de la vie ». En effet, c’est la première fois qu’elle expose à Saint-Raymond, où elle habite, et c’est aussi la première fois qu’elle expose ses tableaux abstraits et les montages numériques qu’elle crée avec eux côte à côte. Le fait qu’ils soient réunis, nous a-t-elle confié, constitue d’ailleurs le principal intérêt de cette exposition qui est présentée par Culture Saint-Raymond.

Après avoir versé dans les œuvres animalières puis dans les paysages figuratifs, il est intéressant de rappeler que Michèle Bédard est aujourd’hui de ceux qui embrassent la peinture abstraite. Évidemment, cela se reflète dans ses tableaux qui évoquent tout de même la beauté notre environnement naturel. En y intégrant des personnages, plus précisément les portraits de gens ou d’animaux, celle qui apprécie la richesse et la variété de textures que lui permet d’explorer l’art abstrait prend visiblement beaucoup de plaisir à transformer ses « œuvres ouvertes » en une multitude de nouveaux tableaux. Il faut dire qu’à chaque fois qu’elle intègre une photographie à un tableau, elle réalise un montage numérique qu’elle nomme Artephoto et qui vient changer le sens de son œuvre originale.

Parlant de sens, sachez que les haïkus qui composent également « Contempler le mouvement de la vie » sont autant de pistes d’interprétation que propose Mme Bédard aux visiteurs. Qu’elle les ait empruntés à des grands maîtres japonais où qu’ils soient de son humble cru, les poèmes qui accompagnent ses tableaux abstraits ont effectivement de quoi nourrir la réflexion de ceux qui s’y attardent.

Les intéressés aimeront noter que cette exposition colorera les murs de la verrière jusqu’au 2 juin. Ils ont donc encore quelques semaines pour se lancer dans le voyage que permet de faire cette série de paysages qui ont évolué au fond du cœur de Michèle Bédard. Finalement, n’oublions pas d’ajouter que certaines des œuvres que regroupe « Contempler le mouvement de la vie » sont un clin d’œil au 175e anniversaire de Saint-Raymond. À vous de trouver lesquelles!

Une autre expo à La Clarté-Dieu

Du 12 mai au 11 juin, le talent de Michèle Bédard sera également en vedette à La Clarté-Dieu, soit au 220, Grande-Allée Est, à Québec. L’espace galerie qui s’y trouve accueillera alors l’exposition collective « De l’argentique au numérique ». Quatorze artistes y participent.

Pour découvrir Michèle Bédard et sa démarche, visitez simplement, le www.michelebedard.me.

michele_bedard_artephoto_mai2017_1

Michèle Bédard invite tout le monde à visiter l’exposition « Contempler le mouvement de la vie ».

Météo Portneuf