Chefferie du Parti conservateur : Joël Godin appuie Erin O’Toole

Ce matin, le député de Portneuf-Jacques-Cartier Joël Godin, qui était le seul député du Québec à ne pas avoir dévoilé qui il appuyait dans le cadre de la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada, a fait connaître son choix aux médias. Son vote ira à l’ex-ministre des Anciens Combattants Erin O’Toole.

Si Joël Godin a pris la décision d’appuyer Erin O’Toole, après plusieurs mois de réflexion, c’est en raison de son programme, de sa personne et des atomes crochus qu’il a avec lui. Le fait qu’il soit en faveur de la gestion de l’offre, qu’il manifeste de l’intérêt pour les régions et qu’il accorde de l’importance au « fait français » sont autant choses qui ont influencé sa décision. Par ailleurs, M. Godin, qui partage les mêmes positions qu’O’Toole en matière d’environnement et de développement économique, s’est dit confiant que ce dernier est le plus « rassembleur » et le plus « complet » des aspirants successeurs à Stephen Harper. Ces qualités lui permettront de « rallier tous les membres du Parti conservateur », a commenté le député de Portneuf-Jacques-Cartier.

En point de presse, ajoutons que Joël Godin a dit ne pas avoir été surpris par le retrait de Kevin O’Leary de la course à la chefferie de son parti. Comme il fallait s’y attendre, il a invité ceux qui comptaient voter pour lui à se ranger dans son camp. « Je tends la main à tous les militants de M. O’Leary à venir nous rejoindre parce que je suis convaincu que la meilleure personne pour être chef du Parti conservateur, c’est M. O’Toole », a-t-il déclaré.

O’Leary, qui était jusqu’ici en tête des sondages, a plutôt invité ses supporteurs à appuyer Maxime Bernier. Du coup, il l’a transformé en adversaire de taille pour Andrew Scheer et Erin O’Toole, avec qui il trône désormais au sommet des intentions de vote. Questionné à ce sujet, Joël Godin a avoué que l’appui d’O’Leary à Bernier n’a pas ébranlé sa position, car il ne partage pas les positions de Bernier en ce qui a trait à la gestion de l’offre et qu’il ne voulait pas voter pour Bernier par « opportunisme ».

Alors qu’il était de passage à Saint-Augustin, sachez qu’O’Toole s’est dit « honoré » de pouvoir compter sur Joël Godin et qu’il s’est montré confiant d’avoir « l’expérience nécessaire » pour prendre la tête du Parti conservateur et s’attaquer à tout le travail qui attend ce dernier en vue des élections de 2019.

Notez que c’est le 27 mai prochain qu’on saura qui prendra le relais de la chef intérimaire Rona Ambrose à titre de nouveau chef du Parti conservateur du Canada.

Pour ou contre l’avortement?

Ceux qui connaissent Erin O’Toole savent qu’il est catholique et qu’il est contre l’avortement. En cette matière, Joël Godin a avoué qu’il partage « les mêmes principes » que lui. Du même souffle, il faut mentionner que le député de Portneuf-Jacques-Cartier a précisé être pour l’avortement, mais contre le fait qu’il « devienne un moyen de contraception ». Comme O’Toole est un juriste, a conclu le député de Portneuf-Jacques-Cartier à ce sujet, « il n’ouvrira pas ce débat-là ».

joel_godin_erin_otoole

Le candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada Erin O’Toole pourra compter sur le vote du député de Portneuf-Jacques-Cartier Joël Godin.

Météo Portneuf