Des nouvelles de Perce-Neige

Comme la rentrée est passée sans qu’on puisse en profiter pour parler de Perce-Neige, nous sommes récemment allés à la rencontre de l’équipe de direction de cette école pour en apprendre davantage sur ce qu’y vivront les élèves d’ici la fin des classes, en juin prochain.

D’emblée, soulignons que c’est désormais Céline Morasse qui assure la direction de l’école primaire de Pont-Rouge. Elle y fait un retour, car en 2007, souvenons-nous qu’elle y a travaillé à titre de directrice adjointe. Pour mener à bien les activités de Perce-Neige, sachez qu’elle pourra notamment compter sur les directeurs adjoints Guy Sénéchal et Denis Chantal.

En entrevue, Céline Morasse a tenu à rappeler que le cœur de Perce-Neige, « c’est son projet éducatif ». Ce dernier est basé sur deux grandes orientations, soit l’école favorise la maîtrise de la langue française et l’école favorise un environnement sain et sécuritaire. Il faut ajouter à cela que Perce-Neige mise, pour une deuxième année de suite, sur le programme de Soutien au comportement positif (SCP). Grâce à ce dernier, nous a fait savoir la directrice, « une diminution impressionnante des comportements inappropriés chez les élèves » de même que « des interventions claires, cohérentes et constantes par l’ensemble des intervenants » ont pu être observées et le sont toujours. Précisons que le SCP est basé sur les trois valeurs importantes que sont le respect, la responsabilisation et la persévérance et que c’est dans le cadre de ce programme que les jeunes auront bientôt droit à une grande célébration.

Quant au programme Enrichissement du curriculum vitae, aussi appelé ECV, Mme Morasse a indiqué que soixante-quatorze élèves y sont inscrits cette année. Alors que trente d’entre eux sont en troisième année, vingt-huit en quatrième année et trente-six en cinquième année, sachez que tous en profitent pour apprendre l’anglais. « À la fin de la cinquième année, nous a-t-on confié, l’élève comprend des conversations entre anglophones en lien avec des sujets variés. Il est capable de comprendre des histoires complexes, de rendre ses arguments tant à l’oral qu’à l’écrit ».

Pour sa part, Guy Sénéchal a profité de notre passage à l’école pour parler de deux événements d’envergure qui se dérouleront pendant la seconde moitié de l’année scolaire. Le 17 février prochain, le Carnaval des flambeaux verra l’ensemble des jeunes célébrer l’hiver québécois. Pour l’occasion, ils seront invités à participer à une compétition amicale, à faire du sport et à faire le plein de culture. Quatre mois plus tard, soit du 19 au 21 juin, une sortie réservée aux élèves de sixième année promet de leur faire vivre une expérience importante. C’est qu’au cours de ces trois jours, ils se rendront à Toronto et Niagara Falls afin de pratiquer les compétences acquises dans le cadre du programme d’anglais intensif.

Comme il est responsable du volet sportif de Perce-Neige, c’est de ce dernier que Denis Chantal a souhaité nous entretenir. Cette année, l’honneur du Phénix sera défendu par de nombreuses équipes au sein du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ). Basketball, cross-country, cheerleading, badminton, hockey et athlétisme sont autant de sports pour lesquels l’école de Pont-Rouge sera représentée. Notons aussi qu’en dehors du RSEQ, des jeunes sportifs promettent de s’illustrer alors qu’ils se frotteront au multisports, au cheerleading, au soccer, au badminton et à l’athlétisme. Si on se fie aux statistiques de l’an dernier, quelque trois cent trente enfants participeront à une ou plusieurs de ces activités sportives pour un grand total de plus de cinq cents inscriptions.

En ce qui a trait au Programme de développement hockey-école (PDHE), qui a fait l’objet d’un projet-pilote à Perce-Neige l’an dernier, il est de retour à l’agenda de l’école et réunira cette fois soixante-dix-huit participants. Les trois groupes qui ont été formés auront tous droit à six pratiques d’une heure par cycle de neuf jours. Le PDHE, mentionnons-le, s’adresse maintenant aux jeunes de la deuxième à la cinquième année et est rendu possible grâce à l’implication de plusieurs parents bénévoles.

Bien que Perce-Neige accueille 840 enfants et que ces derniers évoluent dans deux pavillons différents, Céline Morasse est d’avis que l’équipe-école qui y travaille, de par sa compétence, sa maturité professionnelle et son engagement, assure le développement d’un important sentiment d’appartenance chez les jeunes. Si elle tient à saluer le dévouement du personnel qui l’entoure, ajoutons qu’elle souhaite également remercier les nombreux parents qui n’hésitent pas à donner de leur temps pour assurer la réussite des élèves.

ecole_perce_neige_novembre2016

Les directeurs adjoints Denis Chantal et Guy Sénéchal entourent la directrice Céline Morasse.

Météo Portneuf