Pont-Rouge lance sa politique familiale et des aînés

« La force de cette politique, c’est qu’elle s’est faite à partir de la base de la communauté, dans le but d’améliorer la qualité de vie des gens de Pont-Rouge », déclarait le d.g. Pierre Gignac, lors du lancement de la Politique familiale et Municipalité amie des aînés, mercredi dernier dans les locaux de la bibliothèque Auguste-Honoré Gosselin.

Le volumineux document de près d’une soixantaine de pages fait état des interventions qui seront mises en place dans le cadre d’un plan d’actions 2016-2019. Les huit champs d’intervention ciblés sont :

1. L’administration municipale et les communications

2. L’environnement physique, l’urbanisme et la mise en valeur du territoire

3. L’habitation

4. Les sports, les loisirs et la culture

5. La santé et les saines habitudes de vie

6. La sécurité et le transport

7. La vie communautaire

8. La jeunesse et l’éducation

À propos de cette politique familiale et aînés adoptée lors du conseil de ville du 6 septembre  « On en rêve depuis plusieurs années », déclarait de son côté le maire Ghislain Langlais. C’était une volonté depuis 2014 afin de mener cette opération « de développement inclusif et harmonieux de la communauté ».

Le comité formé d’une vingtaine de représentants de tous les groupes d’âge et tous les secteurs d’activité, s’est réuni à plus de 20 reprises en 2015-2016, sous la présidence de la conseillère municipale Lina Moisan, et la coordination de Julie Trudel, d’Accès Travail Portneuf.

« C’est une fierté d’avoir présidé le comité, a dit Mme Moisan lors du point de presse, j’ai la conviction de contribuer concrètement au bien-être de ma communauté ».

Un sondage a été mené, notamment auprès des étudiants des niveaux primaire, secondaire et post-secondaire. Un total de 1200 questionnaires ont été complétés, traduisant « les voeux exprimés par les gens de Pont-Rouge.

« La ville est très active par rapport à la politique familiale, qui est vraiment orientée vers la famille », disait encore le directeur général Pierre Gignac, reconnaissant l’importance de la santé physique, mentale et financière de la population pont-rougeoise. « C’est un plan d’action très réaliste et concret ».

De son côté, le maire Ghislain Langlais soulignait que « La Ville de Pont-Rouge a toujours placé la famille au centre de ses préoccupations, tant au niveau des activités proposée que des services offerts, et elle entend continuer à le faire. La Ville désire accorder une place plus importante aux aînés et souhaite faciliter le rapprochement entre jeunes et moins jeunes ».

Le conseil municipal adresse des remerciements aux membres bénévoles du Comité familles et aînés « pour leur grande générosité, leur dévouement et leur engagement indéfectibles ». Il remercie également le ministère de la Famille pour important soutien financier et technique et le Carrefour action municipale et famille pour son expertise professionnelle.

Texte intégral de la Politique familiale et des aînés sur ville.pontrouge.qc.ca, Ville, Politiques municipales.

politique_familiale_pont-rouge

Le maire Ghislain Langlais et la conseillère Line Moisan présentent le document de la Politique familiale et des aînés de la Ville de Pont-Rouge.