Le Domaine du Grand-Portneuf voit le jour

Ceux qui en font la promotion ne s’en cachent pas : Le Domaine du Grand-Portneuf, où plus de cent minimaisons pourront être construites sur autant de terrains, à proximité du club de golf du même nom, ressemblera à ce que les Américains appellent une « gated community ». L’entrée sur le site sera sécurisée et seuls les propriétaires et leurs invités y seront admis.

Comme aucun autre projet semblable a vu le jour dans la région jusqu’ici, le promoteur Michel Beaulieu n’hésite pas à le qualifier d’« extrêmement nouveau ». Lors du lancement officiel qui a été fait le mardi 16 août, il n’a donc pas manqué sa chance d’en souligner l’unicité tout en insistant sur le fait que sa réalisation n’aurait pu être possible sans « le courage politique » dont la Ville de Pont-Rouge a fait preuve. Il faut savoir que bien des municipalités hésitent à appuyer de tels développements qui demandent, entre autres choses, des modifications en matière de zonage.

Toujours lors du lancement, il a été possible d’apprendre que les intéressés qui feront l’achat d’un terrain sur le Domaine du Grand-Portneuf devront nécessairement y faire construire l’un des sept modèles de chalet de villégiature proposés par Les Industries Bonneville et Lortie Construction. Comme l’ensemble du projet sera réalisé sous forme de cadastre horizontal, a-t-on également appris, l’acte de propriété sera constitué de parties privatives (chalets et terrains) et de parties communes (chemins, aires de services et sentiers). Grâce à l’obtention d’un zonage de type « Résidences de tourisme », a par ailleurs tenu à ajouter Michel Beaulieu, ceux qui le souhaitent pourront louer leur unité à court, moyen ou long terme.

Pour le maire de Pont-Rouge Ghislain Langlais, qui a vu ce projet naître sous une forme différente il y a quelques années, il ne fait aucun doute que Le Domaine du Grand-Portneuf est piloté par des « promoteurs sérieux ». Il est même allé jusqu’à les remercier d’être venus s’établir dans sa municipalité. L’occasion s’y prêtant bien, Dany Bonneville et Serge Baribeau, respectivement coprésident des Industries Bonneville et président-directeur général de Lortie Construction, ont tous deux félicité les porteurs de ce projet auquel ils se montrent bien fiers de collaborer.

Avant que débute la visite des trois maisons modèles qu’on retrouve à l’entrée du domaine, Michel Beaulieu a insisté sur le fait que l’attrait majeur de ce dernier est le Club de golf Le Grand Portneuf. Nombre des futurs propriétaires devraient y pratiquer leur sport favori. Parlant des propriétaires, il est estimé qu’ils investiront près de 20 M $ dans le Domaine du Grand-Portneuf, soit 200 000 $ en moyenne. Quant aux frais communs, ils devraient s’élever à une centaine de dollars par mois.

En terminant, ajoutons que les travaux d’aqueduc et d’égout débuteront cet automne et que la construction des bâtiments de services devrait commencer en mars prochain. Cela dit, c’est dès maintenant que les intéressés sont invités à visiter le www.domainedugrandportneuf.com pour obtenir plus d’information sur ce projet qui se développera en pleine nature et à deux pas de la rivière Portneuf.

domaine_grand_portneuf_aout2016_1

Le lancement du Domaine du Grand-Portneuf a notamment réuni Serge Baribeau, président-directeur général de Lortie Construction, Ghislain Langlais, maire de Pont-Rouge, Michel Noël, Chantale Lapointe et Michel Beaulieu, tous du Domaine du Grand-Portneuf, de même que Dany Bonneville, coprésident des Industries Bonneville.

domaine_grand_portneuf_aout2016_3

Ce modèle de minimaison est l’un des deux qu’offre Lortie Construction.

domaine_grand_portneuf_aout2016_2

Les Industrie Bonneville proposent cinq modèles aux futurs propriétaires. Voici l’un d’eux.