Programme Québec ami des aînés : Portneuf touchera près de 118 000 $

Lors d’une récente visite qu’elle a rendue à son collègue Michel Matte, Francine Charbonneau, ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation et ministre responsable de la région de Laval, a annoncé qu’une aide financière de 117 811 $ serait versée à Accès Travail Portneuf.

En conférence de presse, Alain Blanchette, directeur général d’Accès Travail Portneuf, a précisé que cette somme provenant du programme Québec ami des aînés permettra la mise en place de comités de soutien (aussi nommés réseaux d’aide) aux aînés dans neuf des dix-huit municipalités de Portneuf. Ceux-ci seront composés de bénévoles et de représentants de divers organismes et veilleront à ce qu’il n’y ait idéalement pas de rupture ou de baisse de services au sein des organisations bénévoles de leurs localités respectives. À l’aide des solutions que chacun d’eux trouvera, les comités devraient permettre à Portneuf de se structurer davantage et de « faire en sorte que les aînés puissent bien vieillir chez eux, le plus longtemps possible, et s’impliquer activement dans leur communauté ».

Sous la coordination de Jacynthe Drolet, le projet expérimental décrit ci-haut prendra fin en février prochain. D’ici là, il se déploiera à Saint-Raymond, Pont-Rouge, Donnacona, Cap-Santé, Saint-Basile, Saint-Marc, Saint-Gilbert, Saint-Casimir et Saint-Alban. À elles seules, ces municipalités regroupent 70 % de la population portneuvoise. Comme certaines d’entre elles comptent parmi celles où la population est la plus vieillissante et qu’une « crise » guette Portneuf en cette matière, a laissé entendre le député, le projet présenté par Accès Travail Portneuf tombe à point.

Bien entendu, ceux qui ont uni leurs efforts afin que les réseaux d’aide aux aînés soient créés souhaitent tous que le projet appuyé par le programme Québec ami des aînés se poursuive au-delà de sa phase expérimentale. Michel Fleury, de la Table de concertation des aînés de Portneuf, est certes du lot. Il faut dire cette organisation qu’il préside aide déjà les organismes existants à travailler ensemble. C’est sans compter qu’elle veille à la mobilisation des intervenants et des aînés du milieu afin que les besoins de ces derniers soient toujours mieux comblés.

Selon Alain Blanchette, « le dossier des aînés chemine bien dans Portneuf ». Cela explique sans doute pourquoi il estime que les comités qui seront créés permettront d’« arriver avec des résultats probants ». Ajoutons qu’il a rappelé que cela fait maintenant près de dix ans que Portneuf s’intéresse au vieillissement de sa population de même qu’aux impacts qu’il peut avoir sur la main-d’œuvre et les organismes communautaires.

Portneuf sera la première région « amie des aînés »

En août prochain, soit au moment où Pont-Rouge devrait recevoir le titre de Municipalité amie des aînés, toutes les villes de Portneuf auront complété cette démarche. Du coup, ont confirmé Michel Matte et Francine Charbonneau, la MRC de Portneuf sera la toute première au Québec à ne compter que des « MADA ».

Sur le site Web du ministère de la Famille, vous aurez plus de détails à ce sujet. Entre autres choses, vous y lirez que les villes de Deschambault-Grondines, Donnacona et Saint-Basile viennent de toucher entre 6 950 $ et 7 700 $ pour la mise à jour de leurs démarches respectives.

qada_avril2016_1

Francine Charbonneau, ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, ministre responsable de la région de Laval et députée des Mille-Îles

qada_avril2016_2

L’annonce faite par la ministre Francine Charbonneau (deuxième à partir de la gauche) a notamment réuni Guy Denis, maire de Saint-Marc, Michel Matte, député de Portneuf, Jacynthe Drolet, coordonnatrice du projet financé par Québec ami des aînés, Michel Fleury, président de la Table de concertation des aînés de Portneuf, et Alain Blanchette, directeur général d’Accès Travail Portneuf.

Météo Portneuf