Cannabis : la loi serait suffisamment encadrante

Il semble que plusieurs municipalités de la MRC n’adopteront pas de législation spécifique avec l’entrée en vigueur de la légalisation du cannabis.

C’est notamment le cas à Pont-Rouge, où le directeur général Pierre Gignac nous apprend que les élus ont discuté de la question.

« On va évidemment se conformer à la loi, répond le d.g., les élus considèrent que la loi encadre assez bien la consommation du cannabis. On va attendre un peu de voir comment ça se comporte dans la vie ».

Dans un premier temps, les autorités municipales veulent donc regarder comment la communauté réagira par rapport à cette loi.

« L’hypothèse est qu’on ne pense pas que tout le monde va se mettre à fumer demain matin », déclare Pierre Gignac.

Les élus de Saint-Raymond en ont aussi discuté, mais là-aussi on nous répond qu’aucune mesure ni résolution spéciale n’a été adoptée. « On attend de voir dans quelle mesure la MRC veut se positionner », précise la responsable des communications Geneviève Faucher.

L’usage du cannabis

Sur son portail, le Gouvernement du Québec présente une description de « l’encadrement du cannabis au Québec ».

À l’item « L’usage du cannabis », on précise qu’il est interdit « de fumer ou de vapoter du cannabis partout où il est déjà interdit de fumer ou de vapoter du tabac ». En plus de ces endroits, les lieux suivants sont visés par cette interdiction :

• les terrains des établissements de santé et de services sociaux;

• les terrains des établissements collégiaux et universitaires;

• les pistes cyclables;

• les aires d’attente de transport en commun.

On rappelle également l’interdiction totale de la culture de cannabis à des fins personnelles et l’interdiction de posséder une plante de cannabis.

Une liste détaillée des restrictions de l’usage du cannabis se retrouve sur le portail du Gouvernement du Québec à l’adresse encadrementcannabis.gouv.qc.ca .