Rivière-à-Pierre : un Symposium toujours aussi « Eaux-en-couleurs »

Les 22 et 23 septembre s’est déroulée à Rivière-à-Pierre la 14e édition du Symposium « Eaux-en-couleurs ». Encore une fois, l’événement a accueilli plusieurs artistes peintres aux profils variés qui ont présenté des œuvres de qualité.

Cette année, pour des raisons météorologiques, le Symposium s’est tenu principalement dans la salle communautaire et l’église.

« Nous sommes conscients que s’il y avait eu du beau temps, des artistes auraient eu le loisir de se rendre aux Chutes de la Marmite, le site habituel », indique Marie Léveillé, qui a longtemps fait partie du comité organisateur et qui transmet cette année le flambeau.

Mme Léveillé rappelle que le nom du Symposium évoque les chutes et la beauté des couleurs des arbres et des fleurs à proximité.

Même s’il s’est surtout déroulé en intérieur, l’événement porte toujours aussi bien son nom. En entrant dans la salle communautaire, la richesse des couleurs des nombreuses toiles exposées est un véritable régal pour les yeux.

En tout, 16 artistes peintres ont pris part à cette 14e édition. Plusieurs sont de la région de Portneuf, mais d’autres viennent de plus loin.

Pour Yves St-Louis par exemple, venu de Québec, c’est une première. « J’ai entendu parler du Symposium voilà plusieurs années de cela et je suis bien content de pouvoir y participer », raconte ce spécialiste de scènes urbaines et de lieux historiques.

François Jackson, de Pont-Rouge, a pris la présidence d’honneur de l’édition 2018. Ce peintre, que l’on pourrait presque qualifier de perfectionniste par son sens élevé du détail et le grand réalisme de ses tableaux, a participé à pratiquement toutes les éditions de l’événement.

Si l’on aime à s’attarder devant les peintures exposées, il est tout aussi plaisant de s’entretenir avec leurs auteurs. Pascal Cothet, ancien propriétaire d’un hôtel/restaurant à Saint-Raymond, explique à quel point il est heureux de pouvoir consacrer plus de temps à la peinture. « C’est très exutoire, c’est un moment à soi », confie-t-il. Ses toiles représentent des paysages de la région, comme une étendue d’eau à Lac-Sergent ou un champ de pommes de terre à Saint-Raymond.

Pendant la fin de semaine, des ateliers de mandala étaient organisés par Monique Bisson, artiste et membre du comité organisateur. Plusieurs prix ont été tirés au sort, dont une toile de François Jackson.

« Je ne regrette vraiment pas d’être venu, conclut M. St-Louis. J’ai vraiment été très bien accueilli et j’ai pu découvrir les magnifiques attraits de Rivière-à-Pierre et sa région. »