Vincent Caron ne prend rien pour acquis

À quelques jours du scrutin, Vincent Caron, candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Portneuf, a profité du bilan qu’il dressait de sa campagne pour affirmer qu’il n’entend pas se reposer d’ici lundi. « Je vais relâcher aucun effort », a effectivement déclaré celui qui estime que « rien n’est acquis » malgré le fait qu’il est en tête dans les sondages.

Devant les médias régionaux, M. Caron a d’emblée précisé que s’il avait choisi de tenir son dernier point de presse de la campagne au Roquemont, c’est que c’est à cet endroit que François Legault a annoncé sa candidature dans Portneuf il y a un an.

Considérant que cela fait donc cinquante-deux semaines qu’il est sur le terrain, M. Caron a ensuite affirmé qu’il est « le candidat ayant la meilleure connaissance du comté ». Questionné à ce sujet, il nous a répondu que la campagne qui bat toujours son plein a été enrichissante pour lui. Elle lui a permis, nous a-t-il dit, de mieux comprendre les réalités des citoyens et de peaufiner ses dossiers.

Parlant de dossiers, le candidat le CAQ est revenu sur les différents enjeux qu’il juge prioritaires pour sa région. En santé, il a qualifié de « fondamentale » l’accessibilité à un médecin de famille. L’ajout d’une vingtaine de places dans des « ressources intermédiaires » lui tient également à cœur.

vincent_caron_bilan_campagne2018_1

C’est entouré de membres de son équipe que le candidat caquiste Vincent Caron (au centre) a tenu son dernier point de presse de la campagne électorale.

En matière d’économie, ce sont la pénurie de main-d’œuvre, la simplification des procédures auxquelles les entrepreneurs sont soumis, le manque de souplesse dans la protection du territoire, la bonification du développement touristique et le manque de synergie régionale dont a parlé Vincent Caron.

En éducation, il a réitéré son engagement à travailler pour que les enfants atteints d’autisme ou d’un TDAH soient mieux encadrés. La valorisation de ce qu’accomplissent les enseignants et enseignantes est également dans ses cartons.

Finalement, celui qui souhaite devenir le prochain député de Portneuf a lancé que « la CAQ est le parti des familles ». Il a saisi cette chance de rappeler qu’il a récemment rencontré un couple de Saint-Marc qui a adopté quatre enfants lourdement handicapés. Pour cette famille comme pour bien d’autres qui sont dans une situation semblable, M. Caron a indiqué la CAQ a prévu une mesure d’aide dont la valeur s’élève à 22 M $.

Et l’immigration?

Comme Vincent Caron est né en France et qu’il est donc lui-même immigrant, nous lui avons demandé comment il s’est senti lorsque François Legault, aux côtés de qui il se trouvait à ce moment, s’est fourvoyé en affirmant qu’il suffisait de rester au Canada que quelques mois avant de devenir citoyen canadien.

Selon lui, ce n’était qu’un « événement » et son parti est « passé à autre chose ». Sans répondre directement à la question, il affirmé qu’il a toujours confiance en son chef qui « a fait son mea culpa ».

Soirée électorale

Lundi soir prochain, c’est au club de golf Le Grand Portneuf que Vincent Caron se rendra pour attendre les résultats des élections provinciales. Il y sera avec son équipe et des partisans de la CAQ. S’il est élu, il devrait être invité à se rendre à Québec au cours de la soirée.