Pro-Métal Plus fabriquera des chaudières à la biomasse

Il y a quelques jours, c’est par voie de communiqué que les entreprises Pro-Métal Plus et Säätötuli Canada ont annoncé qu’elles se lançaient dans « le développement et la production conjointe d’une gamme de chaudières à la biomasse pour le marché nord-américain ».

Plus précisément, c’est « une ligne de chaudières à eau chaude commerciales adaptées à la technologie de combustion biomasse multicombustible de Säätötuli» que créeront ces nouveaux partenaires d’affaires.

Cette technologie, a-t-on appris, « a été éprouvée depuis plus de trente ans en Finlande, pays d’origine de Säätötuli, et dans les conditions polaires des pays du nord de l’Europe ». En s’associant à Pro-Métal Plus pour créer une nouvelle ligne de chaudières, Säätötuli Canada arrivera à « manufacturer une grande partie de ses produits localement ».

Ce nouveau partenariat, a donc fait savoir Topi Tulkki, président-directeur général de Säätötuli Canada, permettra de diminuer l’empreinte carbone des chaudières de sa nouvelle ligne. « L’outil industriel et le personnel qualifié de Pro-Métal Plus, a-t-il aussi expliqué, nous permettront […] de diminuer les délais de fabrication et de transport de même que les risques liés au taux de change ».

Pour Sylvain Deshaies, président de Pro-Métal Plus, l’accord qui vient d’être signé avec Säätötuli Canada constitue « un nouvel axe de développement prometteur dans un domaine à fort potentiel et bon pour l’environnement ».

Lors des discussions qui ont précédé l’entente, Sylvain Deshaies a révélé que l’expertise de Pro-Métal Plus a nourri d’importants échanges. « Notre département d’ingénierie, a-t-il alors fait valoir avec fierté, dispose de toutes les compétences nécessaires pour nous assurer que les futurs produits respecteront les normes locales les plus strictes ».

Quant à la Chambre de commerce de l’ouest de Portneuf (CCSOP), vous comprendrez qu’elle ne peut que se réjouir de ce projet qui verra des chaudières à la biomasse être fabriquées à Deschambault-Grondines.

« La fabrication locale d’équipements de chauffage à la biomasse, a d’ailleurs commenté le président-directeur général Jean-Pierre Naud, est la suite logique de l’expérience acquise lors de la mise en place de la chaufferie à la biomasse de Saint-Gilbert, il y a cinq ans ».

Profitons-en pour préciser que l’utilisation d’une ressource locale pour la production d’énergie compte parmi les priorités de la CCSOP depuis plusieurs années. Personne ne sera donc surpris d’apprendre que c’est Jean-Pierre Naud qui a initié les discussions entre Pro-Métal Plus et Säätötuli Canada.

Enfin, mentionnons que c’est pour la prochaine saison froide que les premières chaudières fabriquées par Pro-Métal Plus devraient être livrées. Les intéressés aimeront savoir qu’elles s’adapteront notamment au chauffage de bâtiments institutionnels, commerciaux, industriels et agricoles de même qu’aux réseaux de chaleur.