Des élèves brillants comme des étoiles à Sainte-Catherine

Dans le but d’« unifier » les élèves de tous les pavillons qui composent l’école Jacques-Cartier-Saint-Denys-Garneau, c’est sous un seul et même thème qu’ils ont été invités à renouer avec leur milieu scolaire. Pour tous, la rentrée a effectivement rimé avec « Mon école, mon univers ».

Rencontrée peu de temps après la rentrée officielle, Catherine Bégin et Maryse Roberge, respectivement directrice et directrice adjointe de l’école, nous ont expliqué que le thème retenu est « assez large » et qu’il pourra être exploité de multiples façons durant l’année.

Cela dit, lors de la rentrée, une idée très précise a été transmise aux élèves. Chacun d’eux a alors appris qu’il est une étoile et qu’il forme une constellation avec les autres jeunes de sa classe. Enfin, toutes les constellations de Jacques-Cartier-Saint-Denys-Garneau forment un grand tout qui est à la fois son école et son univers.

Du côté du pavillon Jacques-Cartier, qui est lui-même composé des pavillons La Gaillarde (du préscolaire à à la deuxième année) et La Fourmilière (troisième et quatrième année), précisons qu’on retrouve 443 étoiles. Le pavillon Saint-Denys-Garneau, quant à lui, accueille 235 étoiles. Alors que 143 d’entre elles sont en cinquième et sixième année, les 92 étoiles restantes sont en première et deuxième secondaire.

Dans l’univers de Jacques-Cartier-Saint-Denys-Garneau, les membres du personnel sont aussi des étoiles. On en compte 85, nous ont fait savoir l’équipe de direction.

ecole_jc_sdg_rentree2018_1

Catherine Bégin et Maryse Roberge sont respectivement directrice et directrice adjointe de l’école Jacques-Cartier-Saint-Denys-Garneau.

Parlant de Mmes Bégin et Roberge, sachez que c’est avec fierté qu’elles nous ont parlé des nouveautés et des activités de leur école. Tout d’abord, dans le parc du pavillon Jacques-Cartier, les enfants ne joueront plus dans le sable, mais dans des copeaux de bois. Ce changement, dont nous vous reparlerons bientôt, a demandé des investissements de 16 000 $.

Une autre nouveauté à mentionner est l’ajout d’un profil pour les élèves du secondaire. En effet, aux profils Arts, Multisport et Plein air s’est ajouté celui de Science et technologie. Les jeunes qui sont mordus d’expériences et de robotique, il est intéressant de le dire, pourront développer davantage leurs connaissances en participant au projet Fusion jeunesse de même qu’à un concours régional de robotique.

Pour l’école Jacques-Cartier-Saint-Denys-Garneau, le sport est également très important. En plus de l’éducation physique, des activités parascolaires sont offertes aux jeunes. Ceux qui aiment le hockey, le football, le basketball et la course y sont servis. Le ski de fond, la raquette et le patin sont aussi au programme pour certains jeunes.

Profitons-en pour souligner que les citoyens de Sainte-Catherine sont invités à participer à la Course des braves en compagnie des élèves. En complétant le 1, le 3 ou le 5 kilomètres, les participants permettront à l’école d’amasser des fonds pour son profil Plein air.

Enfin, on retiendra de notre échange avec Catherine Bégin et Maryse Roberge que des portes ouvertes seront tenues à l’école Jacques-Cartier-Saint-Denys-Garneau le 11 octobre prochain. Les parents et les enfants y seront attendus entre 18h45 et 19h45.