Un régal pour la Biennale du lin

Mine de rien, le temps file et il reste moins d’un an avant le lancement de la prochaine Biennale internationale du lin de Portneuf (BILP). Pour en assurer le succès, les responsables doivent notamment amasser des fonds et c’est précisément ce qu’ils ont fait, hier soir, dans le cadre d’un sympathique cocktail-bénéfice.

À la Fromagerie des Grondines, les acteurs et les mordus de la scène culturelle portneuvoise qui ont répondu positivement à l’invitation que la BILP leur avait lancée n’ont certainement pas regretté ce choix.

Il faut dire qu’au menu de cette soirée, il y a avait un double régal. Pour les papilles et les pupilles respectivement, il y avait de délicieux hors-d’œuvre concoctés par le chef Guillaume Simard et des œuvres d’art offertes par des artistes ayant déjà participé à la BILP. Ces dernières ont été mises à l’encan au profit de l’événement.


Alors que le cocktail prenait son envol, soulignons que Dominique Roy, directrice de la BILP, a invité les convives à lever leur verre à la mémoire d’Élise Paré-Tousignant. « Elle a toujours été une référence pour moi comme pour d’autres », a-t-elle rappelé avec émotion. Plusieurs ont essuyé une larme avec elle en pensant à la grande dame que Portneuf vient de perdre.

Quant à la prochaine BILP, a dévoilé Mme Roy, elle aura pour thème Détours et dérives. Déjà, les artistes retenus pour cette édition travaillent sur leurs projets respectifs. Ils viennent du Québec, du Canada, des États-Unis et d’Europe. En primeur, nous avons appris qu’une Portneuvoise sera de la partie, soit nulle autre que Gabrielle Boucher.



Dominique Roy a évidemment profité de l’activité de financement d’hier pour remercier tous ceux et celles qui ont permis à la BILP de devenir ce qu’elle est. Depuis 2005, près de deux cents artistes provenant d’une vingtaine de pays y ont pris part et ont permis à notre région de se démarquer au Québec comme à l’échelle internationale.

Pour plus d’information sur la Biennale internationale du lin de Portneuf, on peut visiter le www.biennaledulin.com.

De Portneuf au Portugal

En ce moment même, deux artistes ayant déjà participé à la BILP sont en résidence de création au Portgual. Carole Baillargeon et Éloïse Plamondon-Pagé, qui sont d’ailleurs toutes deux de notre région, sont là-bas dans le cadre de Contextile.

L’an dernier, on se souviendra que les liens tissés entre cette biennale d’art textile contemporain et la BILP ont permis à deux artistes du Portugal d’exposer des œuvres à Deschambault-Grondines. Le projet d’échange alors amorcé se poursuit donc avec succès.

bilp_cocktail2018_2

Les artistes Éloïse Plamondon-Pagé et Carole Baillargeon (image extraite d’une vidéo publiée sur la page Facebook de la BILP)

Profitons-en pour dire que Dominique Roy se rendra au Portugal pour le vernissage de l’exposition qui mettra en valeur les œuvres de Carole Baillargeon et Éloïse Plamondon-Pagé. Comme ces dernières, elle donnera une conférence pendant la biennale et en profitera pour expliquer pourquoi celle de Portneuf est axée sur le lin.

Cette fois, c’est le www.contextile.pt que les curieux doivent visiter pour plus de détails.