Un « super » festival à Donnacona

Alors que la poussière retombait tranquillement sur le parc qui a accueilli une édition particulièrement réussie du Festival de blues de Donnacona, le président Marco Trépanier nous a confié que l’événement « a super bien été ».

S’il est trop tôt pour parler d’une année record, le bilan du festival n’étant pas complété, il n’en demeure pas moins que de très nombreux spectateurs et campeurs ont foulé le site encore cette année.

Entre autres raisons qui expliquent ce succès, nous a dit croire M. Trépanier, il y a certainement la programmation de rêve du Festival de blues de Donnacona. Été après été, il faut dire que Yannick Lambert relève un défi complètement fou, soit celui de faire venir une foule d’artistes incroyablement talentueux dans notre coin de pays.



 
En attirant chez nous des grands noms des États-Unis, d’Europe, du Canada et du Québec, l’équipe du festival arrive évidemment à plaire à un large public. Personnellement, Marco Trépanier nous a confié avoir eu deux gros coups de cœur cette année, soit un pour Popa Chubby et un autre pour Biscuit Miller & The Mix.

Si la programmation a un grand pouvoir d’attraction, il faut ajouter qu’un accueil chaleureux est toujours réservé aux festivaliers. Ceux-ci apprécieraient aussi tout particulièrement la proximité qu’ils ont avec les artistes de même que la présence, à un jet de pierre du site, d’une panoplie de commerces et de services utiles aux campeurs.

blues_donnacona2018_5

Matt Isbell, du Ghost Town Blues Band, a brillé alors qu’il jouait de la Cigar Box.

Marco Trépanier se montre heureux de n’avoir eu que « des bons mots » jusqu’ici. Il semble d’ailleurs très motivé pour la prochaine édition du festival et s’est même engagé à en demeurer président pour les deux années à venir.

Comme un tel événement n’est pas le fruit d’un seul homme, celui qui en chapeaute le conseil d’administration tient à remercier les bénévoles, les partenaires et les spectateurs qui l’ont épaulé. C’est grâce à eux que la fête a perduré jusqu’à la toute fin.

Une toile pour le festival

Du 9 au 12 août, soit tout au long du Festival de blues de Donnacona, les intéressés ont pu acheter des billets et courir la chance de remporter un magnifique portrait de Stevie Ray Vaughan. C’est Marie-Claude Lavoie, une festivalière de la première heure, qui l’a gagné.

L’artiste Steve Otis, qui a peint cette toile au profit du festival, a d’ores et déjà confirmé qu’il s’y associera encore l’an prochain. Cette nouveauté au programme, faut-il le souligner, a été fort appréciée des spectateurs et du comité organisateur.

Photo principale : Dawn Tyler Watson a livré une belle performance à Donnacona.