Élise Paré-Tousignant nous a quittés

Depuis son décès, qui est survenu mercredi, les éloges pleuvent pour Élise Paré-Tousignant. C’est qu’elle laisse derrière elle une belle et grande famille, mais aussi de nombreux amis et admirateurs qui ne peuvent aujourd’hui que saluer tout ce qu’elle a fait pour la musique et pour Deschambault-Grondines, son village natal.

Grande dame s’il en est, celle qui vient malheureusement de succomber à un cancer fulgurant, à l’âge de 81 ans, a connu une vie des plus remplies. Entre autres, Élise Paré-Tousignant est reconnue pour avoir « contribué à l’essor de la musique au sein de la société québécoise en tant que professeure, administratrice de l’Université Laval, directrice artistique du Domaine Forget et personne engagée au sein de divers organismes musicaux ».

Ce bilan, on le retrouve sur le site de l’Ordre national du Québec qui, en 2006, décernait à Élise Paré-Tousignant le titre d’Officière. Au cours de sa longue carrière, sachez aussi qu’elle a été faite Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques (2003) et qu’elle était Membre de l’Ordre du Canada (2017).



L’obtention d’un baccalauréat et d’une licence en musique de l’Université Laval, d’une première médaille de solfège au Conservatoire de musique de Québec et d’un diplôme de quatrième degré de pédagogie musicale de l’Institut Ward de Paris complètent notamment sa feuille de route.

À Deschambault-Grondines, où elle est née en 1937, Élise Paré-Tousignant s’est investie avec passion dans divers projets. Elle compte parmi les membres fondateurs de la Société du Vieux Presbytère, soit le premier organisme voué à la sauvegarde et à la mise en valeur du patrimoine à Deschambault. Elle siégeait toujours au conseil d’administration du Culture et patrimoine Deschambault-Grondines (CPDG).

Au sein de CPDG, faut-il préciser que Mme Paré-Tousignant était responsable du chœur qu’elle avait créé dans le but de marquer le passage au millénaire. « Depuis, rappelle l’organisme, quelques dizaines de choristes se retrouvent chaque année pour préparer, entre autres, une messe de Minuit et un Moment de mémoire ».

elise_pare_tousignant_db2

Élise Paré-Tousignant dirigeant le choeur de Culture et patrimoine Deschambault-Grondines (Photo : Denis Baribault)

Au cours des dernières années, nous a fait savoir Donald Vézina, directeur général de CPDG, son amie avait pris soin de préparer sa relève à la barre du chœur. Christine Bernard est celle qu’Élise Paré-Tousignant a choisie comme successeure et c’est donc elle qui dirigera la prochaine messe de minuit, à Deschambault.

Vendredi dernier, nous a confié M. Vézina, « la plus généreuse des personnes qu’il ait connues » lui parlait toujours du chœur de Culture et patrimoine Deschambault-Grondines. « La meilleure façon de lui rendre hommage, selon lui, c’est de continuer » ce projet.

Photo principale (Denis Baribault) : La grande dame de la musique Élise Paré-Tousignant