Un voyage du papier aux planches

Luc Plamondon et Pépé s’entendent pour dire qu’il n’y a pas de recette miracle quand vient le temps d’écrire une chanson. Il faut remettre vingt fois sur le métier son ouvrage et le polir sans cesse, comme disait Boileau, et c’est l’un des enseignements qu’ils ont transmis à ceux qui viennent de participer à l’atelier d’écriture annuel de la Maison Plamondon.

Alors que débutait cet atelier qui devait s’étendre sur trois jours, Pépé a demandé aux inscrits de noircir le plus de papier possible. C’est qu’« il n’y a pas de secret [selon lui]. Pour être bon, il faut s’exercer ».

atelier_ecriture_plamondon2018_2

Pépé et Luc Plamondon ont animé l’atelier d’écriture de chansons de la Maison Plamondon.

Quant à Luc Plamondon, qui s’est joint au groupe avec plaisir dans la Maison Plamondon, soit là où il a appris à jouer du piano, c’est en racontant comment il a fait ses propres chansons qu’il a inspiré les inscrits.

Parfois, a-t-il révélé, il suffit d’un mot pour tout déclencher. Alors que la comédie musicale Notre-Dame-de-Paris est née de « belle », c’est en partant de « stone » que Plamondon dit avoir créé l’opéra rock Starmania.

Le célèbre parolier a aussi rappelé au groupe que le travail importe beaucoup. Il a écrit en secret pendant dix ans avant de faire le saut. Un brin de chance et des rencontres déterminantes avec des compositeurs de talent lui ont permis de connaître une carrière étonnante par la suite.

atelier_ecriture_plamondon2018_1

Les huit participants entourent Luc Plamondon et Pépé (devant).

Bien entendu, les coanimateurs n’ont pas voulu créer d’autres Pépé ou d’autres Luc Plamondon. Que ce soit seul ou en groupe, ont-ils pris soin d’expliquer, chacun a son style et doit l’exploiter.

Voyage jusqu’au pont Tessier

Au terme de l’atelier d’écriture de chansons de la Maison Plamondon, la plupart des participants se sont retrouvés sur scène aux côtés de Pépé et sa guitare. C’est ainsi que les gens venus voir le spectacle qu’a donné ce « marchand de bonheur », dans le cadre des Rendez-vous du Pont-Tessier, ont eu la chance d’entendre deux pièces on ne pourrait plus fraîches.



Pour ceux qui viennent d’apprendre à manier la plume en compagnie de Luc Plamondon et de Pépé, vous aurez compris que leur expérience a ainsi pris fin de la plus belle des façons.

Et de trois?

Quand nous les avons questionnés à ce sujet, Luc Plamondon et Pépé se sont montrés ouverts à l’idée de prendre part à un nouvel atelier d’écriture l’an prochain. M. Plamondon, il est intéressant de le rappeler, est celui qui a eu l’idée de tenir une telle activité à la Maison Plamondon.

Enfin, rappelons aussi que l’atelier permet d’amasser des fonds pour la Fondation Plamondon. Cette dernière « a pour mission de faire vivre la Maison Plamondon et de rendre accessible différentes formes de culture ».

Photo principale : Dans le cadre des Rendez-vous du Pont-Tessier, le participant Étienne Labbé a interprété une de ses chansons. Pépé s’est fait un plaisir de l’accompagner.