Un bel été culturel à la Maison Plamondon

À la fin du mois dernier, la Maison Plamondon a dévoilé sa programmation estivale 2018 et procédé au lancement de sa nouvelle exposition « Mlle Augustine – Une histoire personnelle ». Le moins que l’on puisse dire, c’est que culturellement parlant, l’été s’annonce des plus attrayants à Saint-Raymond.

Un air d’été, un air de fête. Nombreux étaient celles et ceux à assister au dévoilement de la programmation lors d’un 5 à 7.

« C’est l’fun de voir que la culture attire du monde comme ça », lâche Normand Genois, président du conseil d’administration de la Fondation Plamondon.

Au-dehors, verre à la main, les visiteurs profitent d’une agréable petite brise. L’artiste Mathieu Fecteau, venu pour l’occasion, rencontre beaucoup de succès avec sa Pop-o-matik, une sculpture-machine qui sert du maïs soufflé.

Sur la façade de la maison, des bannières faisant la promotion des expositions ont été installées.

À l’intérieur, on découvre ou redécouvre « Paroles et musique », l’exposition permanente inaugurée l’année dernière, qui témoigne de 175 ans d’histoire raymondoise à travers la vie des trois personnages clés qui ont tous un lien avec la maison : Joseph Bureau (explorateur), Luc Plamondon (parolier) et Augustine Plamondon (musicienne).

Surtout, à l’étage, on visite pour la première fois la nouvelle exposition intitulée « Mlle Augustine – une histoire personnelle ».


Une programmation riche et variée

Cet été, la Maison Plamondon sera ouverte du mercredi au dimanche de 9 h 30 à 17 h.

Se voulant une reconstitution immersive dans l’univers quotidien d’Augustine Plamondon, l’exposition qui lui est consacrée est une invitation à se promener dans l’espace privé où elle se reposait, lisait ou écoutait de la musique. Nombre d’objets lui ayant appartenu y sont exposés.

« Augustine Plamondon, qui a vécu de nombreuses années dans la maison, est un monument de la musique à Saint-Raymond, rappelle le maire Daniel Dion. Plusieurs personnes jouent au piano aujourd’hui parce qu’elles l’ont eu comme professeure. »

Le célèbre parolier Luc Plamondon n’a ainsi jamais caché que son amour de la musique lui est venu de ses cours avec « Mlle Plamondon ».

Décédée en 2010, la musicienne a été pendant près de 75 ans titulaire des grands orgues, ce qui lui a valu une place dans les pages du Livre Guinness des records.

Pour pousser l’expérience de l’exposition un peu plus loin, des visites guidées seront organisées en la compagnie d’Agnès Riverin, commissaire-artiste, les 8 juillet, 12 août et 19 septembre, entre 14 h et 16 h sur réservation.

De plus, des activités pédagogiques et de création littéraire, ainsi que la possibilité d’écouter des vinyles d’Augustine Plamondon et de se photographier dans son espace complètent le tout.

Outre cette exposition, des ateliers d’écriture de chansons avec Luc Plamondon seront organisés les 31 juillet, 1er et 2 août. Philippe Proulx (Pépé et sa guitare) sera aussi de la partie. Neuf heureux élus provenant de toute province ont été sélectionnés par la Maison pour y participer. Cet atelier se conclura lors d’un 5 à 7 le 2 août au cours duquel le public pourra découvrir les créations des participants. La journée se poursuivra à 19 h 30 avec un concert de Pépé et sa guitare et une possible apparition de Luc Plamondon aux Rendez-vous du pont Tessier.

Rapide coup d’œil sur l’automne

Cet automne, le public ne sera pas en reste avec de nombreuses activités culturelles et ateliers éducatifs.

À noter dans vos agendas :

  • Fresque collective à la Maison Plamondon les 29 et 30 septembre dans le cadre des Journées de la culture;
  • Conférence en art public d’Agnès Riverin le 11 octobre à 19 h au centre multifonctionnel Rolland-Dion;
  • Conférence en histoire de Robert Fleury sur Joseph Bureau, explorateur et cartographe, le 11 novembre de 14 à 16 h, toujours au centre multifonctionnel;
  • Atelier d’écriture de nouvelles avec l’auteure Claudine Paquet, le 10 novembre de 9 h 30 à 16 h 30 à la Maison Plamondon.

À l’avenir, Normand Genois n’a pas caché vouloir organiser un atelier BD ou de contes, une animation autour des fours à charbon ainsi qu’une exposition sur Joseph Bureau.

La Maison garde le cap

Deux ans après son inauguration officielle, la Maison Plamondon poursuit sa mission, qui est notamment de prolonger l’offre culturelle de la Ville, « pour faire grandir les gens d’ici », comme l’a mentionné M. Genois.

Daniel Dion a pour sa part décrit la Maison comme un joyau et un atout majeur pour Saint-Raymond. « Je suis heureux de voir des pièces animées de pans de notre histoire, a-t-il déclaré. C’est un lieu de mémoire et de création important pour les générations à venir. »

À noter que la Maison s’est dotée d’une nouvelle directrice en la personne de Valérie Roussel.

Des brochures sur ce lieu de culture ainsi que des signets sur la programmation estivale seront distribués à la population.

maison_plamondon_2018_6

Valérie Roussel, nouvelle directrice, présente les signets sur la programmation estivale.