Feu de forêt : La SOPFEU toujours à l’œuvre à Saint-Raymond

Hier après-midi, c’est à 14h57 que le chef des pompiers de Saint-Raymond a été prévenu qu’un feu de forêt s’était déclaré à la hauteur du 1634, rang Saguenay. Sa brigade s’est rendue sur place rapidement et a laissé la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) prendre le relais des opérations dès son arrivée sur le site de l’incendie.

Selon ce qu’a appris le directeur du service incendie de Saint-Raymond, la SOPFEU mettra encore deux jours à éteindre le feu. Elle a pu compter sur un hélicoptère venu de La Tuque hier. En ce moment, de six à huit pompiers seraient à l’œuvre au sol. L’eau qu’ils utilisent provient de la rivière. Ajoutons qu’ils comptent sur 2 000 pieds de boyaux pour lutter contre l’incendie.



Questionné à ce sujet, Jean-Claude Paquet nous a expliqué que le feu de forêt est le résultat d’un bête incident. Un camion qui participait à des travaux dans le secteur a accroché un hauban (câble de métal reliant un poteau électrique au sol). Cela a provoqué des étincelles qui ont rapidement embrasé la forêt se trouvant autour.

Sur le site de la SOPFEU, la carte des incendies révèle que le feu de forêt du rang Saguenay porte le numéro 263. Aux dernières nouvelles, il s’étendait sur deux hectares.

Interdiction de faire des feux

Toujours hier, à Saint-Raymond, un feu de broussailles s’est déclaré sur la rue Jacques-Labranche. Jean-Claude Paquet souhaite profiter de cet autre incident pour rappeler qu’il est présentement interdit de faire des feux à ciel ouvert. Le site de la SOPFEU est à visiter pour plus de détails.

Quant aux feux de broussailles, M. Paquet rappelle qu’il faut absolument avoir un permis pour en faire. Pour en obtenir un, il faut le contacter au 418 564-6094. Vous aurez évidemment deviné que c’est impossible en ce moment.

Photo principale (M. Falardeau) : Hier, la SOPFEU a utilisé un hélicoptère pour maîtriser l’incendie.