Une Foire du livre exceptionnelle au lac Sept-Îles

Ces 23 et 24 juin, la Foire du livre usagé organisé par des bénévoles de l’Association des propriétaires du lac Sept-Îles (APLSI) a rencontré un formidable succès. Nombreux ont été celles et ceux à se rendre au club nautique pour trouver leur bonheur et étancher leur soif de lecture.

« S’acheter un livre, c’est s’offrir du temps de qualité », peut-on lire en entrant dans la foire. Sur les tables, des centaines de livres usagés sont en vente à un prix modique : romans policiers, biographies, récits d’aventures, guides de voyage, beaux-livres ou encore des recueils de recettes de cuisine. Il y en a pour tous les goûts et surtout pour toutes les bourses. Les prix débutent à 50 cents du livre.

Ainsi, nombreux sont les visiteurs qui repartent avec une impressionnante pile d’ouvrages collée entre les bras et le menton.

« À l’ouverture de la foire, c’était la cohue », mentionne Jocelyne Bédard, une des bénévoles de l’APLSI.

Popularité grandissante

Organisée chaque été, la Foire du livre usagé du lac Sept-Îles rencontre un succès sans cesse grandissant. La plupart des livres en vente sont donnés par des résidents de la région.

Louise Leclerc, qui participe à l’organisation de la foire depuis ses débuts, affirme que l’année 2018 a été exceptionnelle. « Les gens ont été d’une grande générosité, on n’a jamais eu autant de dons, fait-elle savoir. »

Mme Leclerc explique que l’événement a été lancé la première fois il y a une dizaine d’années.

La bénévole raconte : «  L’ancienne chapelle du lac Sept-Îles abritait une bibliothèque qui appartenait à la communauté religieuse des Sœurs de Saint-Louis. Cette bibliothèque a plus tard été déménagée dans le bâtiment du club nautique, mais, faute d’espace suffisant, il a fallu se départir d’un certain nombre de livres. »

Mme Leclerc poursuit : « C’est ainsi que nous avons commencé une petite foire. On a ensuite demandé à la population de nous donner des livres. »

foire_livre_usage_aplsi

La bibliothèque du lac Sept-Îles est ouverte tout l’été. Pour une famille, l’abonnement s’élève à 5 $.

Une vente qui bénéficie à toute la communauté

Le fruit de la vente de la foire permet en premier lieu d’acquérir de nouveaux ouvrages pour la bibliothèque. « Cela vient répondre à la mission familiale et culturelle de l’APLSI », précise Louise Leclerc.

Aussi, un montant est versé au profit du SOS Accueil, et une partie des invendus est remise à un organisme de bienfaisance à Québec.

Une belle manière somme toute de faire le bonheur des amoureux des livres, mais aussi d’aider la communauté.

Joanie Godin, auteure invitée

La Foire du livre usagé a été l’occasion de rencontrer Joanie Godin, auteure invitée et habituée des lieux, puisque son père est originaire de Saint-Raymond.

« Sport, voyage, écriture, c’est ma vie », lance d’emblée cette ancienne journaliste sportive, qui a eu l’occasion de travailler pour le Canadien de Montréal. « Plus jeune, je disais à tout le monde qu’un jour j’allais être payée pour voir les matchs des Canadiens, ce que j’ai fait », raconte-t-elle avec le sourire.

foire_livre_usage_aplsi2

L’auteure Joanie Godin avec trois de ses livres.

L’auteure compte à son actif plusieurs livres : la comédie romantique de style « chick lit » Match imparfait, une biographie de Jean Béliveau destinée aux jeunes de 8 à 12 ans ou encore un roman ayant pour thème principal les troubles alimentaires intitulé Moi j’mange.

Cet automne, Joanie Godin envisage de réaliser un grand road-trip aux États-Unis en compagnie de son chihuahua, en prévision notamment d’une nouvelle comédie romantique se déroulant dans l’Ouest américain.