Fin des travaux d’aménagement au parc riverain de la Sainte-Anne

La CAPSA a annoncé, le 10 novembre, la fin des travaux effectués au parc riverain de la Sainte-Anne à Saint-Raymond.


Si le site était visité de façon plutôt aléatoire par les pêcheurs, kayakistes, randonneurs et cyclistes, le terrain avait pourtant beaucoup de potentiel quant à son aménagement.
Afin de pouvoir profiter des richesses naturelles sous-exploitées de façon respectueuse, un encadrement et des installations ont été pensés pour que toute la population puisse en profiter à sa juste valeur. Le désir de la CAPSA était que les Raymondois, et les visiteurs du territoire, puissent s’approprier l’espace, et ce, de manière durable.
Plusieurs aménagements ont été réalisés sur le site dont un sentier, relié à l’entrée principale du parc par la rue Saint-Hubert, adapté aux contraintes d’inondation. Des quais ont aussi été installés afin de favoriser l’accès à la rivière en plus de limiter l’érosion des berges. Plusieurs panneaux d’interprétation, relatant les caractéristiques écologiques et historiques du site du parc riverain, ont été installés tout au long du sentier afin de sensibiliser les gens à être respectueux de la richesse naturelle présente. Trois terrasses d’observation sont aussi à disposition des utilisateurs, ils pourront ainsi observer la diversité des paysages.
La CAPSA est fière de son projet qu’elle qualifie de nouvel attrait écotouristique à Saint-Raymond. Celui-ci aura été réalisé au coût de 132 375$. La Fondation Hydro-Québec pour l’environnement a investi un montant de 82 200$. La Ville de Saint-Raymond, la Caisse populaire Desjardins de Saint-Raymon-Sainte-Catherine et le Pacte rural de la MRC de Portneuf ont aussi contribué financièrement.