Un plan triennal de 19,2 M$ pour Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier

Un plan triennal de 19,2 M$ pour Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier

SAINTE-CATHERINE-DE-LA-JACQUES-CARTIER | Le Conseil municipal de Sainte-Catherine a fait connaitre son programme triennal d’immobilisations (PTI) pour la période 2022 à 2024. Réalisé à partir d’un inventaire complet des besoins dans chacun des services municipaux, le plan prévoit un investissement total de 19,2 M$ dans les trois prochaines années.

« Il s’agit d’un exercice de priorisation que les élus ont réalisé avec beaucoup de sérieux. En effet, il faut planifier dans le temps les investissements qui répondront aux besoins de la population, mais aussi à leur capacité de payer », a souligné le maire Pierre Dolbec, lors de son allocution. Le montant global se répartit à raison de 5,2 M$ pour 2022, 7,8 M$ pour 2023 et 6,2 M$ pour 2024. La Ville de Sainte-Catherine prévoit financer ces investissements avec des contributions gouvernementales de l’ordre de 23 % ou 4,4 M$. « On sait que les gouvernements encouragent fortement les investissements en mettant en place plusieurs programmes d’aide », ajoute le maire.

De plus, 300 000 $ seront puisés à même les fonds réservés, évitant ainsi des emprunts du même ordre. Le financement sera bouclé par un emprunt de 13,5 M$. La Ville fait aussi savoir qu’un remboursement de 9 M$ de la dette est prévu au cours des trois prochaines années. « Dans un esprit de saine gestion, le conseil entend donc stabiliser son ratio dette/richesse foncière uniformisée entre 3,6 et 3,7 % pendant toute la durée du plan triennal. C’est-à-dire que le montant nécessaire au service de la dette sur le compte de taxes n’augmentera pas pendant trois ans », précise le maire Dolbec.

Les investissements se répartissent dans les services de l’administration générale (230 000 $), de la sécurité publique (1 M$), du transport (5,8 M$), de l’hygiène du milieu (5,6 M$), des loisirs et de la culture (5,8 M$), ainsi que de l’aménagement urbain (667 500 $).

2022

En 2022, le programme d’immobilisation prévoit la réfection de la surface du terrain de balle pour un montant de 157 000 $. Des travaux de chemisage d’égout seront effectués dans la section nord de la route Fossambault (800 000 $), ainsi que des travaux d’aqueduc sur la rue du Plateau (320 000 $) et le remplacement d’une section du réseau d’égout dans le secteur Laurier/Jolicoeur (320 000 $). Des travaux de pavage se dérouleront également sur le Vieux Chemin (435 000 $) et sur la route des Érables (230 000 $).

En raison de terre-pleins non franchissables, il est prévu de construire un arc de virage afin d’améliorer la fluidité de la circulation et de fournir un nouvel accès au garage municipal (400 000 $). Par la suite, le ministère des Transports pourrait procéder à l’installation d’un feu de circulation.

Intersection Catherine et Jacques-Cartier

Pour cette première année du PTI, la Ville prévoit préparer les plans et devis en plus d’acquérir un terrain dans le but d’aménager une intersection et de prolonger l’avenue des Catherine (565 000 $). Avec la construction d’une rue parallèle à la route de Fossambault, entre la rue Edward-Assh et la rue du Levant, ces travaux ont tous pour but d’éliminer, sur la route de Fossambault, une partie de la circulation qui se dirige vers les quartiers résidentiels à l’est et à l’ouest.

2023

Au coût de 1,3 M$, les travaux pour l’intersection et le prolongement de la rue des Catherine se dérouleront en 2023. Un parc linéaire fait également partie des projets afin de protéger le milieu humide de ce secteur. Cette deuxième année du PTI devrait aussi voir la construction d’un nouveau bâtiment dédié aux activités de la division Parcs et bâtiments du Service des travaux publics. La nouvelle structure de 3,2 M$ permettra de regrouper les différentes activités de ce service et d’ajouter des espaces d’entreposage. Un montant de 626 000 $ sera accordé afin de moderniser la flotte de véhicules et de machineries. L’année 2023 sera également marquée par la construction d’un nouveau réservoir d’eau potable afin d’accroitre la capacité de réserve (810 000 $).

Crédit: Illustration par Léa Méthé Myrand.

Un préau pour 2024

Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier souhaite la construction d’un préau, au coût de 6,2 M$, sur le site du parc du Grand-Héron. La structure de bois du préau recouvrirait une des patinoires extérieures et serait idéal pour soutenir une programmation quatre saisons, en abritant des spectacles et marchés, du cinéma, un camp de jour et des activités sportives. Ce projet fera aussi l’objet d’une demande de subvention.

Avec un montant de 1,7 M$, la Ville poursuivra la modernisation de sa flotte de véhicules et d’équipements, y compris le camion-citerne du Service incendie. La conduite d’aqueduc sur une partie de la route Fossambault Nord sera remplacée (1 M$), ainsi que l’ajout d’une section de trottoir (200 000 $).

Pour les trois années, le PTI regroupe plusieurs autres investissements et travaux mineurs. « Ces immobilisations seront modulées en fonction de l’accroissement de notre richesse foncière. Donc, ne pas s’endetter plus vite que l’on s’enrichit. Le PTI est un budget d’immobilisations et non une autorisation à dépenser. Chacun des projets qu’il contient devra faire l’objet séparément d’une décision du conseil, soit par résolution, soit par règlement », précise le maire Dolbec.

Finalement, ce PTI prévoit également le coût d’une étude de faisabilité pour la construction et l’opération d’une piscine intérieure. Les résultats de cette étude seront présentés aux citoyens et une consultation s’en suivra. Un référendum consultatif sera également tenu au besoin.

#Suivez-nous sur Instagram