Une quatorzième édition pour le Kiosque de Noël

Une quatorzième édition pour le Kiosque de Noël

SAINT-RAYOMOND | Richard Pearson et son équipe de bénévoles sont de retour pour la quatorzième édition du Kiosque de Noël. Encore cette année, ce sont deux locaux de Place Côte-Joyeuse qui abriteront une quantité phénoménale de jouets et d’articles divers.

Le Kiosque de Noël ouvre ses portes du 26 novembre au 23 décembre, tous les jours, de 13 h à la fermeture de Place Côte-Joyeuse. La majorité des objets se vendent entre 1 $ et 5 $. Il est à noter qu’il est seulement possible de payer en argent comptant.

Les clients seront heureux d’apprendre que les échanges sont de retour. « Cette année, on a la permission. On va quand même vaporiser les jouets pour une question de sécurité. Les gens vont pouvoir venir échanger les jouets comme par le passé », assure M. Pearson. Il est donc possible d’arriver avec un objet ou un lot, de le faire évaluer par les bénévoles et ensuite, de choisir d’autres jouets. « Si le client magasine pour moins, on considère cela comme un don », ajoute-t-il.

La majorité des jouets se vendent entre 1 $ et 5 $. Crédit: Stéphane Pelletier.

12 100 $ l’an dernier

L’an dernier et malgré les restrictions de la pandémie, le Kiosque de Noël a récolté 12 100 $. « Toutes les ventes sont des dons qui sont remis à différents organismes. Je varie à chaque année, mais j’ai un noyau. Selon le montant qu’on amasse, je donne 1000 $ au SOS Accueil, 1000 $ aux Chevaliers de Colomb, 1000 $ au Grenier des Trouvailles, 1000 $ à la Ressourcerie de Portneuf qui sont tous des partenaires à l’année », précise l’instigateur du projet. Les autres dons sont faits selon les besoins ou les demandes

Il y a aussi plusieurs autres objets de Noël. Crédit: Stéphane Pelletier.

Vendre pour redonner

Il y a 14 ans, Richard Pearson proposait à Place Côte-Joyeuse Gestion Sandalwood de lui fournir un local gratuitement. « Je m’engage à vendre des jouets et à redonner l’argent à différents organismes », avait été son argumentation. Depuis, il occupe deux locaux, car des gens lui donnent des jouets tout au long de l’année. D’ailleurs, M. Pearson travaille actuellement sur un projet de Maison du jouet. Depuis quatre ans, il a également l’aide de plusieurs bénévoles et la collaboration d’organismes.

« Cette année, j’ai eu une demande pour le Noël des Lions qui vont donner des coupons aux enfants et ils vont pouvoir venir l’échanger contre un jouet. C’est valide jusqu’au 23 décembre. Les enfants arrivent et disent j’ai un coupon. Parfait, va te choisir un jouet », conclut M. Pearson. Il est donc temps de profiter de la magie des fêtes et d’aller dénicher un jouet dans les trouvailles du Kiosque de Noël.

Photo principale: Richard Pearson a encore déniché de nombreux jouets pour le Kiosque de Noël. Crédit: Stéphane Pelletier.