Carrefour jeunesse-emploi de Portneuf obtient un financement de 152 072 $

Carrefour jeunesse-emploi de Portneuf obtient un financement de 152 072 $

SAINT-RAYMOND | Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet, accompagné du député de Portneuf, Vincent Caron, a annoncé un financement total de 152 072 $ au Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de Portneuf. Ce montant s’inscrit dans le cadre du Programme de soutien financier des carrefours jeunesse-emploi (PSCJE) pour l’année 2021-2022.

Ce financement permettra au CJE de Portneuf de réaliser sa mission. Il s’agit d’un financement adapté aux interventions qu’il mène auprès des jeunes de son territoire. Une partie de cette somme sera plus particulièrement consacrée à la mise en place de services offerts aux jeunes décrocheurs de 18 ans et plus en vue de la reprise de leurs études. « Nos jeunes ont particulièrement souffert pendant cette pandémie et je sais à quel point le travail des CJE est essentiel ici dans Portneuf depuis des années. Les efforts que vous déployez sont importants et significatifs pour le développement de nos jeunes », souligne Vincent Caron.

Accompagnement personnalisé

« On finance à la mission. On revient au financement qui était souhaité par les CJE et qui leur permet de remplir leurs rôles de soutien et d’accompagnement personnalisé des jeunes », précise le ministre Boulet. Actuellement au Québec, il y a près de 200 000 jeunes qui ne sont pas aux études, en formation ou sur le marché du travail. Cela représente près de 11 % de la population des jeunes.

Pas juste un CV

La mission des CJE est d’accompagner et de guider les jeunes âgés de 16 à 35 ans afin qu’ils se développent pleinement et réalisent leurs objectifs. Que ce soit pour une reprise d’études, un rétablissement personnel ou le démarrage d’une entreprise. « C’est ça la beauté des CJE. On ne laisse pas tomber. On ne fait pas que faire des CV. On y vient pour se faire prendre en charge, pour retourner sur les bancs d’école ou pour réintégrer le marché de l’emploi. Ce financement va permettre au CJE, de partout au Québec, de bien remplir leur mission », ajoute-t-il.

Le ministre Jean Boulet a insisté sur le fait que le financement annoncé permettra d'appuyer davantage les jeunes en difficulté dans leur intégration durable au marché du travail. Crédit: Stéphane Pelletier

Plan d’action local

« Nous sommes très reconnaissants de la confiance témoignée par le gouvernement qui permet au Carrefour jeunesse-emploi de retrouver un financement à la mission et de pouvoir, à nouveau, accueillir tous les jeunes de 16 à 35 ans de notre territoire », a indiqué la directrice générale du Carrefour jeunesse-emploi de Portneuf, Claire Fleury. Ainsi, le plan d’action du CJE est adapté localement aux jeunes de la communauté. « Notre principal objectif est de pouvoir les accueillir et les accompagner, que ce soit vers l’emploi, vers un retour aux études, vers un rétablissement personnel aussi », ajoute-t-elle.

La directrice générale mentionne aussi la réalité portneuvoise sur le transport et les déplacements qui sont souvent plus difficiles dans un milieu rural pour une personne qui n’a pas de transport ou un permis de conduire. « La notion de transport est super importante pour nous. Parfois, il faut aller chercher le jeune chez lui pour l’amener à aller chercher un service », explique-t-elle.

1,4 million de postes à combler d’ici 2029

Depuis leur reconnaissance en 1995, les CJE sont présents sur le terrain auprès des jeunes de leurs localités, et ce, dans l’ensemble du territoire du Québec. Aujourd’hui, on compte 110 CJE au Québec. En juin dernier, le ministre Boulet a annoncé une entente de 24,1 millions de dollars pour l’année financière 2021-2022. En novembre, 6,75 millions de dollars supplémentaires se sont ajoutés afin de favoriser plus particulièrement la réussite éducative des jeunes adultes en difficulté. Le ministre Boulet a également signalé que d’ici 2029, il y aura 1,4 million de postes vacants à combler au Québec et que 54 % de ces postes le seront par des jeunes.

Photo principale : Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie Jean Boulet, la directrice générale du Carrefour jeunesse-emploi de Portneuf Claire Fleury et le député de Portneuf Vincent Caron. Crédit: Stéphane Pelletier.