Au centre multifonctionnel Rolland-Dion : Ralentir pour mieux vivre!

Au centre multifonctionnel Rolland-Dion : Ralentir pour mieux vivre!

SAINT-RAYMOND | C’est le dimanche 21 novembre dernier en l’Espace Desjardins du centre multifonctionnel Rolland-Dion que se déroulait le vernissage de l’exposition de Marie-Ève Morasse, sous le thème « Ralentir ». À cette occasion, la photographe inaugurait la présentation de clichés qui font réfléchir sur l’importance de prendre le temps, de saisir le moment présent pour mieux vivre.

 Il va sans dire, c’est tout un défi de passer ce message dans une société où la vie s’accélère, où la performance est au premier plan du quotidien.   Pour ce faire, Marie-Ève Morasse a saisi des images de la nature, des lieux auxquels on ne s’attarde pas, faute de temps et du rythme effréné de la vie. Pour l’artiste, la photographie « Est un moyen de rester en équilibre et d’être conscient de la précarité, de la fragilité de la vie, des moments qui passent et qui peuvent être des lieux de ressourcement. C’est une passion très personnelle. Les encouragements obtenus de mes proches m’ont donné le goût de pousser la démarche un peu plus loin, jusqu’à l’organisation d’une exposition de mes photographies » ajoute-t-elle.

Marie-Ève Morasse et l’un de ses clichés. Crédit: Martin Gagnon

Des clichés pour s’arrêter

Marie-Ève Morasse explique sa démarche : « Je suis intervenante sociale en santé mentale et je trouve que le monde va vite. Je trouvais important d’offrir un moment pour s’arrêter, être plus conscients de ce qui nous entoure. C’est pourquoi les images sont souvent des “macros”, au sens où si on ne s’arrête pas, on ne les voit pas. S’arrêter pour le plaisir de voir, mais aussi pour l’équilibre personnel. On est toujours dans nos pensées, occupés par des listes de choses à faire. C’est dans cette démarche que s’inscrit mes initiatives en photographie. On passe toujours d’un objectif à l’autre et pourtant, il ne faudrait pas attendre pour s’arrêter. On a l’impression que le bonheur se trouve dans le “quand j’aurai” et quand on l’a, on court vers autre chose. On semble toujours à la merci de cette prochaine chose. Pourtant, il faut vivre dans l’ici et le maintenant. Malgré toutes les difficultés que l’on peut vivre, il y a toujours quelque chose de beau chaque jour », exprime-elle, au moment où le public fait progressivement son entrée.   D’ailleurs, les visiteurs, venus nombreux au vernissage, ne tarissaient pas d’éloges envers les œuvres, toutes aussi bien présentées les unes que les autres, avec des cadres adaptés au style de chacune. « Elle voit des choses que nous-mêmes on ne voit pas! » s’exclamait une citoyenne en admiration devant une œuvre. Un réel apaisement de voir ainsi de si beaux clichés qui se présentent comme un bel antidote à l’anxiété.

Vendu! Crédit: Martin Gagnon

Un succès fulgurant et une photo à Neuville

Notons enfin que Marie-Ève Morasse présente aussi une photo dans le cadre d’une exposition permanente à l’extérieur, à Neuville, depuis environ un mois. « Je compte continuer à me laisser inspirer », conclut-elle. Mentionnons enfin que l’exposition inaugurée le 21 novembre dernier est gratuite et ouverte à tous jusqu’au 20 janvier 2022 à l’Espace Desjardins. Évidemment, il est possible d’acheter les œuvres de la photographe et on peut affirmer que les ventes allaient bon train lors du vernissage. En effet, pas moins de 20 clichés ont trouvé preneur sur les 28 œuvres présentées! Un succès à signaler.   Si vous passez visiter l’exposition et que vous êtes intéressé par une photo, vous pouvez joindre Marie-Ève Morasse à l’adresse suivante : marie-eve.morasse@hotmail.com

Photo principale: Le public est venu nombreux assister au vernissage des photographies de Marie-Ève MorasseCrédit: Martin Gagnon