Modernisation de nos écoles : Investissements de près de 8 M$ dans Portneuf

Modernisation de nos écoles : Investissements de près de 8 M$ dans Portneuf

PORTNEUF| C’est dans le cadre de sa visite à l’école primaire de la Riveraine de Portneuf, le 17 novembre dernier, que le député Vincent Caron, au nom du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a fait l’annonce d’un investissement de près de 8 M$ pour la mise à niveau des infrastructures pour les écoles du Centre de services scolaires de Portneuf.

 Concrètement, c’est plus de 6,2 M$ qui seront octroyés à des projets de rénovation dans les différents établissements du Centre de services scolaires du comté, ce qui permettra d’offrir des lieux d’apprentissage plus sécuritaires, plus adaptés et plus stimulants pour les élèves de Portneuf.

Vincent Caron rappelle l’engagement de son gouvernement auprès du milieu scolaire : « Les investissements annoncés aujourd’hui et ces dernières années confirment que notre gouvernement place l’élève et l’école qu’il fréquente au cœur de ses priorités. Il est primordial que nos jeunes ainsi que le personnel scolaire dans Portneuf puissent bénéficier de milieux d’apprentissage adaptés, et je continuerai à travailler dans ce sens en étroite collaboration avec le Centre de services scolaires de Portneuf », soutient Vincent Caron.

Des travaux essentiels

Pour Marie-Claude Tardif, directrice générale du Centre de services scolaires de Portneuf, ces nouveaux investissements tombent à point : « Nos établissements ont besoin de beaucoup d’amour », avoue la directrice. « C’est un peu comme toutes les maisons qui ont 60 ans d’âge. Elles doivent bénéficier à travers le temps de soins pour être maintenues en bon état. La situation vétuste de nos bâtiments réclame des travaux importants et nous sommes heureux de pouvoir compter sur cet argent pour permettre à nos élèves d’évoluer de nouveau dans des milieux d’apprentissage de qualité. Ils en ont besoin. Parce que la réussite de ces derniers passe aussi par ça! » souligne Marie-Claude Tardif.

Elle reconnaît par ailleurs l’apport du présent gouvernement dans l’investissement au sein de l’organisation scolaire de Portneuf : « Au cours des trois dernières années, les investissements en éducation au niveau du Centre de services scolaires ont plus que quintuplé et a cela a fait toute une différence pour nos bâtiments. On est toutefois encore loin d’embellir nos classes avec cet argent. On travaille sur la structure, les toitures et les fenêtres, on est loin d’investir dans la modernité des classes. On est toujours à travailler sur la base de nos bâtiments, les murs qui se désagrègent, les systèmes de ventilation et de chauffage, les blocs sanitaires », souligne la directrice. Toutefois, Marie-Claude Tardif est formelle : « On est loin, mais on va y arriver! », tout en rappelant avoir besoin de près de 40 M$ au total pour mettre les bâtiments à jour avant de penser à enjoliver les lieux d’enseignement.

Vincent Caron annonçant les sommes attribuées au Centre de services scolaires de Portneuf. Crédit: Martin Gagnon

Pont-Rouge dans la mire du Centre de services scolaires

De cette somme de près de 8 M$, 1,7 M$ seront ajoutés au projet de transformation de l’ancienne bibliothèque municipale annexée à l’école du Perce-Neige de Pont-Rouge, pour une somme totale de 9,2 M$ si on inclut ce qui avait été précédemment attribué.   Ce projet, qui prévoyait originalement six classes et un nouveau gymnase, a été adapté afin de s’inscrire dans la vision préconisée par le gouvernement pour une « nouvelle génération d’écoles » dévoilée à l’hiver 2020 par le premier ministre et le ministre de l’Éducation. Ainsi, le projet a été modifié en proposant un agrandissement de six classes et un nouveau secrétariat, le réaménagement de la bibliothèque municipale en espaces de services de garde, l’ajout d’une salle de psychomotricité et un carrefour d’apprentissages.

 Par ailleurs, l’idée d’une toute nouvelle école secondaire à Pont-Rouge fait aussi son chemin.   La directrice explique : « Il s’agit d’un gros projet de 107 M$. C’est le 29 octobre dernier que nous avons déposé notre demande de construction d’une école secondaire à Pont-Rouge », annonce-t-elle fièrement. « Tout sera analysé par l’équipe ministérielle et on verra si on reçoit une réponse favorable », ajoute la directrice.    Pour sa part la ville de Pont-Rouge s’est engagée à céder un terrain pour la construction d’une nouvelle école.

Un conseiller municipal favorable

De son côté, Marc Rivard, conseiller municipal à la ville de Portneuf, était reconnaissant des initiatives du gouvernement du Québec. « C’est un besoin nécessaire pour les nouvelles générations, pour les élèves. C’est à eux qu’il faut penser en premier lieu, ces futurs travailleurs et si on ne met pas les enfants dans un milieu plus propice à grandir, on va manquer le bateau. Actuellement, les sommes vont garantir une réponse aux besoins des élèves, souligne le conseiller municipal.

Des investissements partout au Québec

Notons enfin que pour l’année 2021-2022, c’est plus de 2 milliards de dollars qui sont prévus en investissement partout au Québec par le gouvernement, dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2021-2031 pour les écoles. Ce sont 1,2 milliard de dollars qui sont consacrés au soutien de la réalisation de travaux de rénovation dans les écoles existantes. La mesure Ajout d’espace, quant à elle, bénéficiera d’une enveloppe de 884,7 M$ pour les projets de construction, d’agrandissement, de transformation d’écoles ainsi que l’acquisition de bâtiments par les organismes scolaires.

Photo principale: Mélanie Gilbert, directrice de l’école primaire de la Riveraine où s’est tenue la conférence de presse, Marie-Claude Tardif, directrice générale du Centre de services scolaires de Portneuf, Vincent Caron, député provincial de Portneuf et Marc Rivard, conseiller municipal à la ville de Portneuf.  Crédit: Martin Gagnon