Les pompiers soulignent l’Halloween pour le plus grand bonheur des enfants!

Les pompiers soulignent l’Halloween pour le plus grand bonheur des enfants!

SAINT-RAYMOND | Malgré une pluie soutenue, les pompiers du Service des incendies de la Ville de Saint-Raymond ne se sont pas laissés impressionner par les caprices de Dame Nature et c’est dans la joie qu’ils ont souligné l’Halloween sur le territoire couvert par la brigade, le 31 octobre en après-midi, en distribuant des friandises aux enfants.

Lors du passage des véhicules d’incendie dans les rues, les jeunes sont sortis des maisons dans l’espoir d’une belle récolte de bonbons et c’est sous la surveillance sécuritaire des pompiers impliqués que l’événement s’est déroulé. Les secteurs visités à Saint-Raymond ont été les rues et avenues situées au centre-ville, ainsi que le développement Louis-Jobin, le parc Val-des-Pins, le secteur de la côte Joyeuse, les rues des Merises, des Cerises et des Ronces. Le secteur nord de Lac-Sergent ainsi que les rues et les avenues du centre-ville de Saint-Léonard ont aussi été visités par les pompiers.

Les pompiers s’affairent à répartir les friandises avant le départ. Crédit: Martin Gagnon

Déjà, avant l’événement, les pompiers étaient rassemblés à la caserne dans un enthousiasme collectif pour faire plaisir aux enfants et préparer la répartition des friandises entre les différents véhicules. Le Directeur adjoint au Service des incendies et de la sécurité publique pour la Ville de Saint-Raymond, Monsieur Éric Genois, mesurait la valeur d’une telle activité en temps de COVID-19. « Dans des années de pandémie comme celles que nous vivons présentement, où il n’y a pas eu de journée portes ouvertes, pas d’exercice d’évacuation dans les écoles, c’est la proximité avec les adultes et les enfants qui fait défaut » précise Monsieur Genois.   Un événement comme celui-ci a donc une grande portée au sens où il permet de renouer avec la population, ce qui se fait normalement dans un contexte social régulier. « C’est vraiment plaisant d’aller à leur rencontre », conclut-il.

« C’est important pour nos enfants aussi de connaître les pompiers et de les reconnaître dans un contexte où ils grandissent en apprenant à vivre en société », affirmait une maman qui attendait patiemment l’arrivée du camion de pompiers pour que son enfant y fasse le plein de friandises.

La famille Laperrière était très enthousiaste à l’idée de participer à cette activité. Crédit: Martin Gagnon

De son côté, la famille Laperrière, avec Élodie et Émile en tête, n’ont pas attendu le passage des pompiers et tous se sont présentés à la caserne quelques minutes avant le départ. Une stratégie payante et enivrante pour les tout-petits, tout sourire, fiers de leur coup, qui ont accumulé quelques bonbons de plus dans leur cagnotte.

Sur la route, les pompiers n’ont pas manqué d’attirer l’attention avec sirènes, lumières et porte-voix pour faire sortir la marmaille des maisons.   La pluie n’a rien enlevé à l’enthousiasme des jeunes et moins jeunes qui, aux entrées des maisons, étaient admiratifs de l’activité. Dans plusieurs cas, les pompiers n’ont pas eu d’efforts à faire pour faire sortir les enfants des résidences, certains attendant patiemment sous la pluie le passage heureux des pompiers.

Cette activité, qui se tient depuis environ une dizaine d’années, n’a donc rien perdu de sa popularité malgré un climat plutôt hostile cette année.

Photo principale: Les pompiers à l’œuvre.  Crédit: Martin Gagnon