Du gaz naturel renouvelable produit à la Régie Verte

Du gaz naturel renouvelable produit à la Régie Verte

NEUVILLE | Dès 2023, près de 1,8 millions de mètres cubes de gaz naturel renouvelable (GNR) seront produits sur le site de la Régie régionale de gestion des matières résiduelles de Portneuf. Ce GNR, aussi appelé biométhane proviendra de la valorisation du biogaz produit sur le lieu d’enfouissement technique de la Régie à ses installations de Neuville.

L’annonce en était faite le jeudi 16 septembre dernier sur le site de la Régie, en présence du président de Carbonaxion Bioénergies Inc., Réjean Carrier et des autres partenaires.

« M. Carrier a sollicité une rencontre il y a près de deux ans avec les membres du conseil d’administration de la Régie pour nous exposer et nous partager un projet, a expliqué le président de la Régie, Bernard Gaudreau. On s’est dit, ce projet-là, c’est de l’audace et de l’innovation ».

Présentement, la Régie assume des coûts reliés à l’élimination du biogaz, alors qu’avec ce projet, l’organisme pourra le valoriser et éventuellement obtenir des redevances. « C’est une relation gagnant / gagnant », déclare M. Gaudreau. La Régie n’aura rien à investir dans ce projet signé sur une échelle de 20 ans, sauf mettre à la disposition de Cabonaxion la matière générée.

Afin de produire ce gaz qui permettra notamment à la Régie d’améliorer son empreinte environnementale, une unité d’épuration du biogaz de la firme montréalaise Pyro Green-Gas produira le biométhane qui sera par la suite injecté dans le réseau gazier d’Énergir, pour fin de distribution aux consommateurs.

C’est donc à partir de 2023 que le biogaz issu de la décomposition des déchets organiques sera valorisé afin de devenir du GNR. Actuellement, ce biogaz est collecté et brûlé dans une torchère. Le projet de transformation en GNR permettra une réduction de 3 500 tonnes de gaz à effet de serre par année, ce qui équivaut aux émissions annuelles de 1000 automobiles.

Le projet est estimé à 10 M$. Il est rendu possible en vertu d’une aide financière de 3 M$ du ministère Énergie et Ressources naturelles (MERN), accordée via le Programme de soutien à la production de gaz naturel renouvelable.

Réjean Carrier a souligné l’excellente collaboration de la Régie, ce qui pour lui est un gage de succès. Le président de Carbonaxion a également présenté ses partenaires, soit AirSciences Technologies, qui a mis la technique au point, et GNR Québec Capitale.

La mise en service est prévue pour le début de 2023, mais les tests ont débuté et on a commencé à déployer les équipements.

Au centre, le président de la RRGMRP, Bernard Gaudreau, est entouré des collaborateurs de ce projet, dont à gauche M. Réjean Carrier, président de Carbonaxion Bioénergies Inc. Photo Gaétan Genois