Joël Godin élu pour un troisième mandat

Joël Godin élu pour un troisième mandat

SAINT-RAYMOND | « Je ne crois jamais à des résultats comme ça tant et aussi longtemps qu’ils ne sont pas dépouillés. En politique, tout peut arriver ». Il était dépassé minuit quand le député conservateur réélu Joël Godin nous tenait ces propos après l’élection de lundi dernier.

CANDIDATSPARTIVOTES%
Joël GodinParti conservateur du Canada33 63851,4
Christian HébertBloc québécois15 59523,8
Sani DialloParti libéral du Canada10 06815,4
David-Roger GagnonNPD - Nouveau parti démocratique3 3235,1
Nash MathieuParti populaire - PPC1 7092,6
Charles FisetParti Libre Canada6771,0
Tommy PelletierParti Rhinocéros Party4900,7

D’un tempérament déterminé, persévérant, travaillant comme il se définit lui-même, Joël Godin avait travaillé jusqu’à 21h25, bref jusqu’à la fermeture des bureaux de votes qu’il a tous visités pendant la journée.

Vers minuit trente, les votes de 210 des 284 bureaux de scrutin avaient été dépouillés. Il y avait déjà un moment que le député sortant avait été reconfirmé dans ses fonctions. Il avait reçu à ce moment 51,5 % des voix, soit 23 283, en avance de plus de 12 500 voix sur le bloquiste Christian Hébert, qui a récolté 23,8 %. « Je pense que c’est le plus gros pourcentage dans Portneuf–Jacques-Cartier ».

« Au niveau du Canada, c’est malheureux dans le sens où l’on a fait une élection, on a perdu pratiquement 10 mois [en comptant les six mois pour réorganiser le gouvernement], et on a perdu plus de 650 millions de dollars pour arriver au même résultat ».

« Mais il faut comprendre, poursuit-il, qu’il faut respecter la démocratie. On a le privilège d’avoir au Canada un système démocratique qui donne la parole aux gens ».

Des objectifs clairs

Le député, élu pour un troisième mandat, a réitéré ses grandes priorités. « Ce qui va être important pour moi demain matin, c’est de trouver des solutions pour nos entreprises, nos magasins, nos détaillants afin de trouver des solutions pour la pénurie de main-d’œuvre. C’est un dossier majeur et d‘actualité ».

Joël Godin veut aussi s’assurer qu’on soit vigilant au niveau des dépenses des deniers publics, afin de pouvoir relancer l’économie et penser à s’attaquer à ce qu’il qualifie de déficit gigantesque que l’on a présentement au Canada.

« Il va falloir travailler avec le gouvernement en place pour trouver des solutions : pénurie de main-d’œuvre, relance économique, et évidemment il ne faut pas baisser la garde au niveau de la pandémie. Il va falloir travailler pour outiller notre personnel soignant et faire en sorte que les Canadiens et Canadiennes et surtout les gens de Portneuf–Jacques-Cartier soient bien traités ».

« Je profite de l’occasion pour remercier sincèrement les gens qui ont voté pour moi, ça me touche et je suis très ému quand j’en parle, c’est eux qui m’ont choisi. C’est une confirmation qu’ils apprécient le travail que je fais et je veux leur dire qu’ils vont toujours pouvoir compter sur moi dès demain matin », conclut-il.

Le Conservateur Joël Godin a été élu pour une première fois lors de la 42e élection générale du 19 octobre 2015. M. Godin avait obtenu 44 % des votes, soit une majorité de 13 604 voix. Le candidat du Parti conservateur du Canada a emporté une deuxième élection consécutive, le 21 octobre 2019.

Photo: Courtoisie, bureau de Joël Godin, député de Portneuf—Jacques-Cartier