Claude Duplain se porte candidat à la mairie de Saint-Raymond

Claude Duplain se porte candidat à la mairie de Saint-Raymond

SAINT-RAYMOND | Claude Duplain confirme qu’il sera candidat au poste de maire de Saint-Raymond à l’élection du 7 novembre prochain. S’il est élu, M. Duplain désire poursuivre le travail de la précédente administration tout en consacrant des efforts dédiés, à l’économie, aux familles et au développement du centre-ville.

Seul candidat au poste de maire pour le moment, Claude Duplain explique qu’il mûrit sa décision depuis un bon moment déjà. « Je vis à Saint-Raymond depuis toujours. Tout comme ma famille, je me suis beaucoup engagé dans la région. Avec tous les changements survenus dans nos vies, j’ai maintenant envie de m’investir encore plus intensément dans mon propre milieu. La COVID nous aura montré qu’on ne peut rien tenir pour acquis, qu’il faut arriver à repenser nos villes pour en assurer l’essor et la survie », soutient M. Duplain.

Économie

L’économie sera l’un des principaux enjeux du candidat à la mairie. « Saint-Raymond est remplie de gens travaillants, fiers, qui aiment relever des défis. Ce sont des valeurs qui m’animent moi aussi. Je pense donc qu’on a d’excellentes bases pour profiter des nouvelles voies que nous offrira l’ère Post-COVID et c’est pourquoi je souhaite mettre mon expérience, mon réseau et ma connaissance fine des milieux politiques à profit. Il faut qu’on arrive, nous aussi, à saisir toutes ces occasions de relance », explique-t-il.

Familles et centre-ville

Les conditions des familles, dont les places en garderie, et la revitalisation du centre-ville sont deux autres sujets importants pour Claude Duplain. D’ailleurs, il mentionne le besoin d’amorcer une réflexion, ainsi qu’une consultation avec la population pour déterminer le positionnement de Saint-Raymond et dresser un plan quinquennal. « Je suis un homme d’action et plusieurs idées m’animent pour soutenir le développement de notre ville. En même temps, je crois aussi en l’importance des discussions et des consensus. J’aime penser que la plus grande force d’une démocratie, c’est de pouvoir offrir une tribune aux gens afin que chacun puisse se prononcer sur les enjeux qui les animent », ajoute-t-il.

Son expérience

En plus d’avoir été élu député fédéral de la circonscription de Portneuf de 2000 à 2004, Claude Duplain a également été conseiller dans divers cabinets politiques provinciaux qui l’ont mené à approfondir plusieurs enjeux liés aux affaires municipales, aux ressources naturelles et au développement économique. Depuis les dix dernières années, il est conseiller sénior aux affaires gouvernementales et aux relations municipales chez Énergir (anciennement Gaz Metro).

Dans le milieu raymondois, il a auparavant travaillé dans le domaine de l’architecture, en plus d’avoir été entrepreneur en construction. Parallèlement, il a occupé les fonctions de président de la Chambre de commerce de Saint-Raymond et de la Corporation de développement de Saint-Raymond.

Assurer la vitalité

Le candidat à la mairie entend dévoiler ses propositions, tant les enjeux économiques, que ceux liés à l’amélioration de la qualité de vie des Raymondoises et des Raymondois, tout au long de la campagne. « Mon objectif, c’est qu’ensemble, on puisse penser l’avenir de notre municipalité, sans pour autant dénaturer qui l’on est. À mon avis, Saint-Raymond a tout ce qu’il faut pour assurer sa vitalité et son développement. Il faut seulement s’assurer que ce développement se fasse dans le respect des valeurs profondes qui nous animent et c’est ce à quoi je m’engage si je suis élu maire en novembre prochain », indique-t-il.

Invitation aux candidates féminines

Actuellement, il n’y a pas d’autres candidats au poste de maire de Saint-Raymond et Claude Duplain encourage les gens à se présenter. « Mon plus grand souhait, c’est d’avoir des élections. Je me présente comme maire et j’espère qu’il y aura quelqu’un d’autre qui va se présenter. Une élection, c’est la démocratie et ça amène des débats », affirme M. Duplain.

De plus, il aimerait bien voir des femmes déposer leur candidature lors de cette élection. « Quand il n’y a pas de femmes sur un Conseil municipal, c’est 50 % de la population qui n’est pas représentée. Les femmes et les hommes pensent différemment et c’est toujours un plus quand il y a des femmes en place », conclut le candidat à la mairie.

Photo : crédit Pierre Joosten