Pandémie : une marche pour souligner les efforts collectifs

Pandémie : une marche pour souligner les efforts collectifs

PONT-ROUGE | Marcher en communauté pour souligner les efforts que tous et chacun ont déployés depuis le début de la pandémie. C’est dans cette optique que France Darveau, citoyenne de Donnacona, a eu l’idée de lancer la première édition de la Marche arc-en-ciel.

Présenté par l’organisme communautaire portneuvois L’Arc-en-Ciel, tous sont invités à participer à l’événement, qui se tiendra le 11 septembre prochain au Centre de plein air Dansereau de Pont-Rouge.

« L’idée de base m’est venue un midi en regardant un point de presse de M. Legault. […] On voyait des cas et des images d’horreur à la télé, ça été la panique un peu pour plusieurs je dirais. […] Je me suis dit, qu’est-ce que je peux faire, moi la petite citoyenne de Portneuf ? Pourquoi ne mettrais-je pas quelque chose en branle ici pour nous ? Donc, j’ai proposé l’idée [de la marche], d’abord à l’équipe de M. Caron, et tout le monde a été bien enthousiaste [envers le projet] », explique France Darveau, instigatrice de La Marche arc-en-ciel.

Cheminer au travers de la pandémie

Ayant perdu son emploi dans le domaine du voyage en raison de la pandémie, Mme Darveau n’a pas eu envie de rester les bras croisés pour autant. « Ça m’a permis de cheminer au travers ça, de me repositionner, de me poser des questions. […] Tout le monde a été chamboulé à sa façon », souligne l’instigatrice de la Marche.

Souligner l’esprit de solidarité

La région de Portneuf figurant parmi lesquelles où le virus n’a pas été trop dominant, c’est entre autres pour cette raison que la Marche arc-en-ciel a été créée. « On n’a pas eu un taux [de nombre de cas] très élevé comparativement à d’autres régions près de nous. Ça s’est maintenu quand même assez bas. Je trouve que c’est remarquable et que c’est à souligner parce que ça ce sont les efforts de tout le monde », indique Mme Darveau.

« C’est vraiment rassembleur, je l’ai fait dans ce but-là. Se rassembler et se féliciter tout le monde. Il y a eu une belle collaboration de tout le monde [avec la pandémie], donc je pense que ça mérite d’être souligné », ajoute-t-elle.

D’ailleurs, la Marche arc-en-ciel se veut aussi l’occasion de remercier tous les travailleurs essentiels qui travaillent d’arrache-pied depuis le début de la crise sanitaire. « C’est un hommage surtout à nos travailleurs essentiels. […] C’est aussi un hommage à ceux qui sont décédés [du virus]. Oui, il y a les travailleurs essentiels, mais il y a aussi des gens qui ont perdu des membres de leur famille. Je veux le souligner aussi pour que ces gens-là sentent un appui, de chaleur. C’est vraiment une solidarité, c’est vraiment dans cet esprit-là que j’ai organisé cet événement-là », confie l’instigatrice de la Marche.

Lors de l’événement, DJ, animation, collation et prix de présence attendront les participants.

Même si la Marche arc-en-ciel n’en est qu’à ses balbutiements, Mme Darveau tient à réitérer le tout l’an prochain. « J’ai l’intention de renouveler la marche chaque année pour que ça devienne symbolique et qu’on n’oublie jamais cette période-là qui nous a tous affecté », conclut-elle.

Photo : Courtoisie, Marche arc-en-ciel