VIDÉO – Un Raid Bras du Nord de plus en plus convivial

VIDÉO – Un Raid Bras du Nord de plus en plus convivial

SAINT-RAYMOND | Après une semaine caniculaire, la température plus fraîche était idéale pour la 17e édition du Raid Bras du Nord. Après une année d’interruption, ayant pour cause la pandémie, plus de 760 cyclistes étaient de retour dans les sentiers du Raid Bras du Nord. Avec les 141 inscriptions de la journée familiale du dimanche, c’est un record de participation pour l’événement sportif.

Les différentes courses se tenaient le samedi 28 août, avec les départs et les arrivées au Centre Ski Saint-Raymond. Les compétiteurs pouvaient choisir, le Gros Bras, 64 km ou 81 km, le Petit Bras, 31 km ou 44 km, l’Avant Bras, 20 km, ou l’E-Bras, 31 km. C’est le Petit Bras qui a été le plus populaire avec 407 participants, 209 pour le Gros Bras, 129 pour l’Avant Bras et 13 pour l’E-Bras.

« Les conditions étaient super, il y avait beaucoup de coureurs. Les commentaires que l’on a eus sur la qualité et la difficulté des parcours sont excellents », commente le vice-président, Pascal Genois. D’ailleurs, cela se ressentait dans les sentiers avec des cyclistes souriants et heureux de participer à l’événement entre amis, en groupe, et même, en famille. « On a eu une très belle fin de semaine, la température était avec nous, pas trop chaud et pas de pluie. Même avec les contraintes qu’on avait à cause du COVID tout c’est bien passé, les gens étaient respectueux », ajoute le vice-président Jean-François Drolet.

Plus de 760 cyclistes étaient de retour dans les sentiers du Raid Bras du Nord. Crédit: Stéphane Pelletier.

75 % pour le plaisir

Ce dernier ajoute que 25 % des participants étaient présents pour la compétition et qu’ils se détachaient rapidement des 75 % restant, qui étaient là pour le plaisir. « C’est beaucoup l’axe que le Raid veut prendre. On veut que ce soit un événement pour tout le monde, qui se démarque par son animation sur le parcours et pas juste comme un événement compétitif. C’est ce que l’on fait depuis quelques années, amener le monde à faire des 20 km, des 31 km », explique Pascal Genois. D’ailleurs, il y avait de l’animation à plusieurs endroits sur le circuit et certains prenaient même le temps de faire une photo avec les gens costumés dans un point de ravitaillement.

Le parcours a été apprécié par les compétiteurs. Crédit: Stéphane Pelletier.

Départs modifiés

La pandémie a été à l’origine d’une autre modification avec des départs d’un maximum de 100 coureurs à la fois. « Il y avait plus d’ambiance sur le site, car les départs se sont étirés sur près de 2 h. Cela nous a donné plus de latitude, moins de bouchons aux inscriptions, aux départs et dans le bois. Ça a été apprécié par les compétiteurs et au niveau de l’organisation, ça a été plus facile », indique M. Genois. Il est fort probable que cette procédure soit reprise l’an prochain.

Le Raid Bras du Nord a regroupé des coureurs de la région immédiate de Portneuf et plusieurs de Montréal ainsi que de la Gaspésie, du Saguenay, de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick. « Les gens étaient souriants et contents. Il y avait vraiment beaucoup de plaisir sur le site, malgré que l’on ne pouvait pas avoir le rassemblement qu’on aurait aimé. On invitait les gens à quitter rapidement après leur course, car on ne pouvait pas avoir de rassemblement trop grand », précise Pascal Genois. « Le gros défi de cette année a été au niveau des normes sanitaires. Il y a des choses qu’on aurait pu faire, mais qu’on n’a pas faites, car elles nous ont été autorisées trop tard », mentionne Jean-François Drolet.

Danny Chamberland a terminé au premier rang du Gros Bras 64 km. Crédit: Stéphane Pelletier.
Danny Chamberland après la course. Crédit: Stéphane Pelletier

Danny Chamberland premier du 64 km

Le Raymondois Danny Chamberland a terminé en première position du Gros Bras 64 km, avec un temps de 03:09:53. 0. Tout juste devant Félix Blanchard, de Saint-Augustin-de-Desmaures, qui a complété en 03:09:58. 7 et Gino Ricci, de Québec, en 03:10:05. 4. « J’étais avec Gino Ricci qui a déraillé juste en bas de la dernière descente. On a roulé ensemble tout le long. On pensait finir au sprint, mais ça n’a pas été le cas », a déclaré Chamberland juste après avoir terminé sa course.

Cette année, Danny a participé au Québec Singletrack expérience et à une Coupe Québec à Saint-Félicien. Ancien organisateur du Raid Bras du Nord, il s’est dit aussi heureux de voir tous les bénévoles et de constater que l’événement est en santé. D’ailleurs, c’est plus de 120 bénévoles qui ont épaulé les 10 membres du comité organisateur pour cette fin de semaine.

Dans l’Avant Bras, Jérôme Therrien, de Québec, a terminé au premier rang. Il s’est démarqué avec un temps de 0 h 54 min 16 s 9, à près de 5 minutes devant sont plus proche rival, Lucas Varin Gregoire à 0 h 59 min 59 s 5. Tous les résultats sont disponibles au www.sportstats.ca.

Jeunes et plus vieux, plusieurs participants ont fait la course pour le plaisir de relever un défi personnel. Crédit: Stéphane Pelletier.

Journée familiale

Le dimanche, c’était la journée familiale qui regroupait la relève en matière de vélo de montagne. Accompagnés des parents, les jeunes cyclistes de 2 à 10 ans étaient au nombre de 141 à participer aux trois courses, 2-4 ans, 5-7 ans et 8-10 ans. Le plaisir et un nuage de mousse étaient au rendez-vous.

Dimanche, c’était au tour des plus petits de participer au Raid dans la version 2 à 10 ans. Crédit: Stéphane Pelletier.

Un festival

Le Raid Bras du Nord sera de retour l’an prochain avec, peut-être, une nouvelle formule. « On aimerait une fin de semaine plus grosse et refaire un festival à Saint-Raymond. On en avait un avant avec la Grosse Bûche. Maintenant, on aimerait ramener cela à un événement plein air, amusement et avec des spectacles », soulève Jean-François Drolet.

Je cours le Raid

Pour l’instant, les organisateurs invitent toute la population pour le prochain événement, Je cours le Raid, qui se tiendra le 2 octobre prochain. Cette première course à pied se tiendra en sentier. Il est possible de s’inscrire sur le site du Raid Bras du Nord.

Photo principale : La journée était idéale pour la compétition. Crédit Stéphane Pelletier