Saint-Basile: Une nouvelle image pour une municipalité rurale

Saint-Basile: Une nouvelle image pour une municipalité rurale

SAINT-BASILE | C’est avec fierté que la Ville de Saint-Basile a dévoilé sa nouvelle image de marque à sa population, lors d’une fête au parc de l’avenue du Centre Nature. En plus du nouveau logo, le maire Guillaume Vézina, a présenté le nouveau site internet de la Ville. Il a aussi souligné l’identité, les forces et le potentiel d’un territoire dont les citoyens manifestent le désir de le voir perdurer dans son caractère rural.

L’objectif était de créer une image de marque réfléchie collectivement dans le but de faire rayonner la Ville de Saint-Basile, d’améliorer l’attractivité des jeunes et favoriser la rétention de la population. La marque, le positionnement et le logo ont été conçus dans une démarche participative afin de refléter l’essence du territoire. Ainsi, 215 personnes, sur une population de 2500 résidents, ont répondu à un sondage ou ont participé à des tables rondes. « On a fait des consultations d’élus, de citoyens et de groupes de citoyens. La démarche compte et elle est réaliste parce qu’il y a eu tellement de réponses qu’on sait qu’on est pile dans le mille », indique le maire de Saint-Basile, Guillaume Vézina.

Le logo

Résolument rajeuni, par rapport à sa dernière version datant de 2001, le nouveau logo évoque l’expression « tissés serrés ». Les arbres reflètent trois concepts importants à Saint-Basile. Tout d’abord, on peut y percevoir des citoyens réunis et entrelacés. Ensuite, leur différence de taille suggère l’idée de la famille, valeur forte chez les Basiliens et les Basiliennes. Finalement, ils représentent l’abondance de la nature, conjointement avec les courbes qui font allusion autant aux rivières qu’aux vallons agricoles. Pour terminer, la contre-forme ovale du badge est un symbole d’unité et fait référence à la communauté et au caractère incontournable de Saint-Basile. « Les gens qui viennent s’installer à Saint-Basile acceptent que nous soyons une municipalité rurale et essentiellement agricole. Ce que nous avons de particulier, c’est notre vie communautaire. Notre créneau est la vie rurale, communautaire et familiale », a expliqué le maire Vézina.

Le maire, Guillaume Vézina, a souligné l’importance de conserver le créneau communautaire, rural et familial de Saint-Basile. Crédit: Stéphane Pelletier

Site internet

La Ville dispose aussi d’un site internet complètement revampé qui est désormais disponible en version mobile. Ainsi, Saint-Basile souhaite créer une nouvelle identité visuelle afin de confirmer son positionnement et son regard vers l’avenir. Le processus s’est étalé sur plus d’une année et il en ressort que la municipalité est fière de son caractère rural. « Quand on parle image, ce n’est pas juste un logo. C’est aussi les couleurs, les intentions, la vision à moyen et long terme de la Ville. L’image de marque, c’est ce que l’on veut dégager comme sentiment et comme ambiance dans la municipalité », explique le maire Vézina. « On a été en mesure de faire le tour de ce qui marche, de ce qui ne marche pas et vers où les gens veulent qu’on se dirige. Ce qui est ressorti, c’est que les gens savent exactement ce qu’ils veulent à Saint-Basile et ce qu’ils ne veulent pas », ajoute-t-il.

Projet à venir

Plusieurs projets sont également sur le point de voir le jour à Saint-Basile. La Ville devrait bientôt obtenir les plans finaux pour la construction, à l’automne, du préau. Celui-ci sera situé dans le secteur du centre communautaire. Il inclura le terrain de tennis et la patinoire en plus d’être disponible pour des événements publics ou privés. Le chalet des patineurs sera également rénové. L’agrandissement du centre communautaire permettra d’ajouter un débarcadère, un espace de rangement et la réfection de la scène. Par ailleurs, le parc de l’avenue du Centre Nature dispose déjà d’un nouveau pavillon de service avec espaces de rangement, lave vélos et toilettes.

Une future garderie

Le maire a aussi mentionné que deux organismes ont déposé une demande pour implanter une garderie à Saint-Basile, CPE Le Kangourou et Garderie Les Matelots « Ce sont des demandes à 39 places si je ne me trompe pas. On espère une réponse positive dans ce dossier. Ce serait un plus pour la municipalité d’avoir une garderie et surtout avec des places subventionnées par le gouvernement » a-t-il déclaré.

Photo principale : La directrice des loisirs, Hélène McHugh, le maire, Guillaume Vézina, et la conseillère, district 6, Karina Bélanger, ont dévoilé la nouvelle image de marque de Saint-Basile. Crédit : Stéphane Pelletier.