« Résonance » : Les échos de la nature à la Maison Plamondon

« Résonance » : Les échos de la nature à la Maison Plamondon

SAINT-RAYMOND | La saison estivale de la Maison Plamondon fera place cette année à une nouvelle exposition : Résonance. Toujours sous le thème de la forêt et de la nature, cette dernière viendra compléter l’exposition principale Fou d’forêt, qui revient encore cette année.

Réalisé sur quatre ans, le court-métrage Résonance, présente la démarche dansée du Collectif Germination mettant en valeur le patrimoine naturel de Portneuf au fil des saisons. « Notre but c’était de faire [rayonner] le patrimoine naturel de Portneuf en vidéo-danse, parce que je viens d’ici de Saint-Raymond. Je trouvais ça vraiment important de mélanger la culture et l’art avec notre patrimoine naturel », mentionne Léa Ratycz-Légaré, codirectrice artistique du Collectif Germination.

Avec sa collègue Camille Bisson, aussi codirectrice artistique du Collectif Germination, Léa Ratycz-Légaré a tourné leur projet notamment dans le rang Sainte-Croix, le rang Saguenay, le rang du Nord, dans la Vallée du Bras-du-Nord ainsi que dans le Parc régional de Portneuf à Saint-Alban. « C’est capoté ce que vous avez à Saint-Raymond. On a tourné dans des lieux à couper le souffle », souligne Camille Bisson, codirectrice artistique du Collectif Germination.

Aucune distraction humaine

Présentant les quatre saisons, Résonance se veut une création au cœur même de la nature.

« On a voulu enlever toutes les distractions humaines. La vision que les filles avaient de l’idée première de mettre en mouvement si on veut, le cadre la nature. […] Ce dont j’avais envie, c’était de le refléter le plus fidèlement possible et aussi d’aller chercher l’âme des saisons à travers ça. On a essayé le plus possible d’aller chercher tout ce qui n’était pas touché par l’humain », indique Raphaël Posada, réalisateur du film Résonance.

Les codirectrices artistiques du Collectif Germination Léa Ratycz-Légaré (à gauche) et Camille Bisson (à droite) en compagnie du réalisateur de «Résonance» Raphaël Posada. Crédit : Sarah Lachance

« C’est vraiment notre devoir en tant qu’artiste de mettre en valeur les choses qui sont importantes pour le patrimoine naturel », soutient Mme Ratycz-Légaré.

« On a voulu rappeler aux gens que tout ça, c’est chez vous. C’est incroyable ! C’est pour ça qu’on appelle ça le patrimoine naturel, parce qu’autant que le patrimoine bâti est important et est très parlé en ce moment, autant le patrimoine naturel se doit d’être reconnu, protégé et mis en valeur », ajoute Camille Bisson.

Une première visibilité à Saint-Raymond

Si le projet du Collectif Germination a trouvé un lieu de diffusion, c’est grâce à Véronique Bertrand, directrice générale de la Maison Plamondon. « Léa et Raphaël sont venus l’année passée voir Fou d’forêt et ils ont tellement apprécié leur expérience. Ils ont vraiment plongé et ils m’ont dit qu’ils avaient un projet et qu’ils cherchaient un lieu de diffusion. Ils m’ont envoyé des bouts de leur vidéo et je me suis dit c’est magnifique, ça colle avec la thématique », évoque Véronique Bertrand.

« Sans Véronique, ça ne serait pas là. […] C’est vraiment notre mentor, c’est elle qui nous accompagne là-dedans et qui nous a permis de présenter ça ici à Saint-Raymond », confie Léa Ratycz-Légaré.

Fou d’forêt de retour

Le public pourra découvrir ou redécouvrir encore cet été le balado-exposition Fou d’forêt. Par ailleurs, de nouvelles photographies ont également été ajoutées à l’exposition. « C’est Denis Baribault qui a pris les nouvelles photos. Il y avait des disponibilités d’André Lévesque et de Jean Mainguy qu’on n’avait pas eu le temps de prendre à cause de la pandémie, donc on a ajouté ça », précise la directrice générale de la Maison Plamondon.

Le public pourra également visiter les deux autres expositions permanentes de la Maison, soit Paroles et musique une histoire de Saint-Raymond ainsi que le documentaire Secrets de charbonniers.

L'exposition «Fou d'forêt» sera encore présenté à la Maison Plamondon cet été. Crédit : Sarah Lachance

Une nouvelle station café

Autre nouveauté à la Maison Plamondon cet été, un comptoir café. En partenariat avec La p’tite Brûlerie de Deschambaul-Grondines, le comptoir sera installé les jours de beau temps devant la Maison. « L’idée est venue que l’été passé, à cause de la pandémie et le fait que notre comptoir d’accueil est petit, on accueillait les gens dehors et je me suis dit quelle belle façon de créer de la vie en avant. Alors on s’est dit pourquoi pas offrir un café », Mme Bertrand.

« Ça créer de la vie et les gens peuvent profiter du lieu, on a des tables en terrasse, donc les gens peuvent profiter du moment », renchérit-elle.

Les jours de beau temps, les visiteurs pourront profiter du nouveau comptoir café. Crédit : Sarah Lachance

De l’animation en août

Plusieurs soirées et ateliers seront au menu du 20 au 23 août. Le vendredi 20 août accueillera la soirée Scotch & Déclutche avec Jean-François Côté et Martin Germain. Dans une ambiance conviviale, les participants pourront déguster des scotchs tout en écoutant la musique de l’interprète Pascale Labbé.

La soirée de poésie de l’Homme-chevreuil avec Jean Désy, Normand Genois et Flavie Dufour fera un retour le 21 août.

La Maison Plamondon offrira aussi un atelier d’écriture poétique avec Jean Désy le 22 août.

La dernière activité sera une conférence intitulée Industrie forestière 4.0, le 23 août. Cette dernière traitera de l’intelligence artificielle au service de la forêt.

Les billets pour participer à toutes ces activités seront disponibles dès le 2 juillet sur lepointdevente.com.

Photo : Résonance permettra au public de voir d’un autre œil le patrimoine naturel qui nous entoure. Crédit : Sarah Lachance